LILLE – 14ème édition du salon bio et bien-être du Nord

novembre 27, 2014 JOURNAL

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Centre national d’Accompagnement Familial et de Formation face à l’Emprise Sectaire, le CAFFES, communique :

Centre d’accueil, de prévention et de formation, le CAFFES, qui prend la suite de l’ADFI Nord – Pas de Calais – Picardie, accompagne les victimes directes et indirectes, d’emprise sectaire et des dérives qui en découlent.

A l’occasion de l’ouverture de la 14ème édition du salon bio et bien-être du Nord, le CAFFES souhaitait renouveler son appel à la vigilance sur certaines offres, bien heureusement minoritaires,  qui usent et abusent de la notoriété de ce salon pour faire la promotion et la vente de techniques et produits susceptibles de faciliter la mise sous emprise aux conséquences médicales, familiales, sociales et professionnelles dramatiques.

A l’heure où tout va trop vite et bien mal, où le temps semble nous échapper et la solidarité s’effriter, quoi de plus naturel que le réflexe de se tourner vers des propositions centrées sur le bien-être tant physique que psychologique ? Car c’est bien là la promesse faite par le salon qui associe dès son intitulé le bio au bien-être.

Ainsi, du 28 au 30 novembre 2014, pas moins de 200 exposants sont attendus, 70 conférences et 30 ateliers pratiques ont été programmés, parmi lesquels se sont malheureusement glissés quelques bonimenteurs bien connus de notre centre d’accueil non pas pour les bienfaits qu’ils ont apportés aux familles qui de bonne foi se sont tournées vers eux pour soulager certaines de leurs attentes mais bel et bien pour les méfaits que leurs pratiques et doctrines ont jetés sur eux-mêmes et leur entourage.

Aussi, bien que comme tout un chacun nous comprenions parfaitement la tendance du manger et vivre bien et bio, nous tenions à mettre en garde les futurs visiteurs du salon sur la présence bien réelle d’individus aux pratiques, titres et doctrines floues qui n’ont qu’un seul but en tête : asservir à une cause qui n’est pas la sienne celui ou celle qui aura cru de bonne foi à un projet et discours biaisé.

Alors gardez en tête cette phrase et méfiez-vous des belles promesses :

« Quand vous rencontrez les gens les plus amicaux que vous ayez jamais connus, qui vous amènent dans le groupe le plus chaleureux que vous ayez jamais rencontré, et que vous trouvez que le leader est la personne la plus inspirée que vous ayez jamais rencontrée : et qu’alors vous apprenez que l ’objectif du groupe est quelque chose que vous n ’aviez jamais espéré voir réaliser, et que tout cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement trop beau pour être vrai. »