Besoin d'aide ? D'écoute ?
Un conseil ? Une question ?
Deux numéros 03 20 57 26 77 / 06 45 32 60 05
Histoire
Histoire

Histoire

Centre d’accueil, d’écoute, d’information et de prévention, l’ADFI Nord Pas de Calais Picardie accompagnait depuis 1975 les familles et sortants de dérives sectaires.

Tout au long de ses 39 années d’existence et au fil de l’évolution du paysage sectaire, cette association, présidée pendant 22 ans par Charline Delporte, a adapté ses activités en développant, d’une part,  différents services à la personne d’accompagnements psychologique et  juridique, d’échange, ou encore de sensibilisation et, d’autre part, divers médias de prévention tels un DVD « L’impact des dérives sectaires sur l’enfant »  ou une bande dessinée-manga « Manon, Lilou, Alex et Thomas, quatre adolescents face au phénomène sectaire. » à destination des 13-18 ans.

Depuis, l’ADFI Nord Pas de Calais Picardie recevait, année après année, un nombre croissant de demandes de toute la France qu’elle n’était plus en mesure de traiter, en raison de sa structure et de ses statuts. C’est  pourquoi il a été décidé lors d’une AG en 2014 qu’elle soit transformée, pour y développer son savoir-faire et ses acquis, en une nouvelle association, le CAFFES, Centre national d’Accompagnement Familial Face à l’Emprise Sectaire.

Ses buts déclarés sont de nature à apporter, au niveau national, de nouveaux moyens de sensibilisation pour les professionnels et les institutions et de nouvelles perspectives d’accompagnement personnalisé aux familles face à l’emprise sectaire. En complémentarité du travail d’autres associations d’envergure nationale aux objectifs similaires mais ne partageant pas les mêmes méthodes, ni les même finalités.

Cela a constitué une véritable transmission, une mue, un rebond !

Dans la continuité de l’aide qui était déjà apportée aux personnes, au centre de ses engagements, le Caffes tient à offrir au quotidien un accueil efficace et à répondre en continu aux attentes et besoins des victimes de dérives sectaires et de leurs familles, mais également aux sollicitations des pouvoirs publics, de la justice et des médias.

Beaucoup de travail nous reste à faire, avec le soutien de toutes les bonnes volontés qui nous entourent déjà et s’accroissent chaque année, pour atteindre l’ensemble des buts que le Caffes s’est fixé.

Nous remercions d’ors et déjà du soutien que vous souhaiterez nous apporter.

Pour nous soutenir,

nous apporter votre aide,

faire un don.