LE CAFFES SOUHAITE ATTIRER VOTRE ATTENTION SUR LE NOUVEAU MARIAGE COLLECTIF EN CORÉE DU SUD, LA VEUVE DU FONDATEUR DU MOUVEMENT À CARACTÈRE SECTAIRE « MOON » A UNI …4000 COUPLES

Europe 1 –  07.09.2017  – « Mariage collectif en Corée du Sud : des milliers de « moonistes » se disent oui »:

Commentaire du CAFFES :

Nous pouvons que constater cette malheureuse augmentation des mariages « moonistes » par rapport à l’année dernière, 1 000 mariés de plus !  On entend souvent que les emprises sectaires sont en déclins. J’étais de celles  et ceux qui y croyaient aussi. Mais face à ce relent, ces mouvements ont un boulevard devant eux! Il est temps que notre gouvernement puisse prendre conscience de la dangerosité et agir par des actions concrètes et durables. N’oublions pas qu’il s’agit là d’une dépendance sans produit d’où la difficulté à faire comprendre au public qu’il s’agit d’un phénomène de société dont tout le monde peut-être la cible.

L’article : http://www.europe1.fr/international/mariage-collectif-en-coree-du-sud-des-milliers-de-moonistes-se-disent-oui-3429761

 

Commentaire de 2016 :

Un rappel, il y a 40 ans, c’est le mouvement Moon qui a été à la source de la création des ADFI, regroupant des parents mobilisés pour leurs enfants face à l’emprise exercée par ce mouvement.

Les pratiques de ce mouvement sont commandées par un élitisme radical. A la pointe de la pyramide, le « Révérend Moon » -aujourd’hui décédé- et son épouse, les « vrais parents ». Leur descendance, seule à être congénitalement lavée du péché originel, inaugure la nouvelle humanité. Plus largement, les adeptes constituent l’armée des élus, qui seuls seront sauvés. Le reste des hommes est voué à la damnation.

Toute la vie des adeptes, même la plus intime, est dans la dépendance des dirigeants du mouvement. C’est pourquoi les conjoints ne se choisissent pas, c’est Moon et son épouse qui, directement ou par délégation, les désignent l’un à l’autre. Souvent les conjoints ne se connaissent même pas jusqu’à la veille de la cérémonie.

Le recrutement au sein du mouvement Moon est fait par des équipes de missionnaires qui s’adressent plus spécialement aux jeunes des classes moyennes, au nom de la justice sociale, de la crise mondiale, de la paix et de l’amour et à qui ils promettent le bonheur dans la fraternité.

Mais très vite, étape par étape, le nouvel adepte, coupé de son milieu, de sa famille, de ses amis, et ayant renoncé à ses études et remis tout ce qu’il possède au mouvement, se trouve enfermé dans un univers manichéen: Bonheur à l’intérieur, Satan à l’extérieur.t