FRANCE INFO-01/02/21-PAS DE CALAIS : UNE MERE EN GREVE DE LA FAIM POUR DEMANDER LE RAPATRIEMENT DE SA FILLE, PARTIE EN SYRIE AVEC SES ENFANTS.

février 11, 2021 ACTUALITES, JOURNAL, Presse écrite

Pascale Descamps, habitante de Boulogne-sur-Mer, entame une grève de la faim pour demander le rapatriement sanitaire de sa fille – atteinte d’un cancer du colon – et de ses quatre petits-enfants, détenus dans un camp en Syrie. Depuis novembre, elle n’a reçu aucune réponse des autorités françaises.

Habitante de Boulogne-sur-Mer, Pascale Descamps se bat depuis novembre pour demander le rapatriement sanitaire de sa fille de 32 ans, atteinte d’un cancer du côlon, et de ses quatre petits-enfants, détenus depuis mars 2019 au camp de Roj 2 dans le nord-est de la Syrie.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/boulogne-mer/pas-de-calais-une-mere-en-greve-de-la-faim-pour-demander-le-rapatriement-de-sa-fille-partie-en-syrie-avec-ses-enfants-1934590.html

Des nouvelles de cette maman :

« 30ème Jour de grève de la faim pour cette maman : Pascale, qui chaque jour lutte pour sa fille, est dans un état général très affaiblit, au bord de l’hospitalisation.
Un mot, un appel, des soutiens qu’elle reçoit également et qui lui apportent beaucoup moralement.
Et de temps en temps, c’est avec sa fille qu’elle a un contact, entendant à des milliers de kilomètres l’appel au secours de son enfant, terrifiée pour elle et ses petits de la suite à venir. En France, pays des droits de l’Homme, ne réussissons-nous pas à entendre cet appel ? Quand les choses vont-elle bouger en vue d’un rapatriement sanitaire? »

« 26ème jour de grève de la faim pour Pascale, cette maman qui lutte pour sa fille très malade : Fatigue émotionnelle, impossibilité de prendre l’air, de marcher sans vaciller, l’impact sur la mémoire se fait ressentir, la tête et le corps ont du mal à suivre. Le sommeil est agité et la vie quotidienne difficile. Les messages de soutien font beaucoup de bien. »

« 23ème jour de grève de la faim d’une maman pour le rapatriement de sa fille : Toujours aussi difficile psychologiquement et physiquement, avoir un échange verbal constructif devient un exercice d’équilibriste. La mobilisation se poursuit néanmoins au travers d’une pétition « Pour le rapatriement de la fille de Madame Pascale DESCAMPS et de ses quatre enfants ! »
Alors soyez nombreux à soutenir cette maman en signant la pétition!
Pascale « ne baisse pas les bras » comme vous pouvez le lire dans l’article paru ce jour dans la semaine dans le Boulonnais. »

« 19ème jour de grève de la faim pour Pascale : l’impact médical sur la santé, tension, fatigue, vertiges, se fait de plus en plus ressentir. Jusqu’où faut-il aller pour être entendue? »

« 17ème jour de grève de la faim pour Pascale, cette maman luttant pour sa fille. Physiquement et psychologiquement, cela devient compliqué.
Le corps s’affaiblit, perte de 6 kg, mais la volonté, pour son enfant et ses petits enfants, demeure. »