[rev_slider ]

Face à l’emprise sectaire
Nous sommes tous concernés...
Notre famille, Nos amis, Nous-mêmes...
Comment réagir ? Comment obtenir de l’information, de l’aide ? Comment se protéger ?

Centre national d'Accompagnement Familial Face à l'Emprise Sectaire

Association d'intérêt général, éligible au régime fiscal du mécénat - rescrit DGFIP du 8 avril 2015
Agréée Éducation nationale, Service Civique et Citoyen, Jeunesse et Éducation Populaire

15/09/21--Visite de la Miviludes au CAFFES.
Toute l'équipe du CAFFES est ravie d'avoir accueilli les représentants de la Miviludes afin de renforcer le partenariat existant depuis de nombreuses années.
14/09/21--La région face aux dérives sectaires.
Au travers du bilan de la députée du Nord, Mme Brigitte Liso, l'action du CAFFES a été évoquée pour la prévention de tout un chacun.
Retrouvez son interview sur BFMTV en cliquant ici
09/09/21--Anti-pass, anti-vax : alerte sur les dérives sectaires
Retrouvez sur TF1 un extrait du JT de 20h du Samedi 28/08/21 traitant de l'infiltration des mouvements à caractère sectaire au sein de cortèges anti-pass et anti-vax.
Retrouvez également l'interview du Préfet Christian Gravel, secrétaire général du CIPDR (Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation) à partir de 1 minute 20.
23/07/21--Revue semestrielle : Le Fil du CAFFES N°3.
Retrouvez notre revue semestrielle : "Le Fil du CAFFES" autour de l'actualité du fait sectaire et des activités de l'association.

MESURES SANITAIRES - LE CAFFES RESTE A LA DISPOSITION DES FAMILLES


Le CAFFES a repris ses activités associatives début janvier 2021 après quelques jours de congés, et demeure mobilisé afin de poursuivre l'aide apportée aux familles et sortants d'emprise sectaire.
Si pour le moment l'accueil du public dans nos locaux est suspendu dans le respect des gestes barrières et distanciation, le CAFFES reste à la disposition des familles et de tout professionnel nous sollicitant.
Durant cette période, les entretiens n'auront plus lieu en présentiel, mais par visioconférence et téléphone.
Restons tous ensemble solidaires.
SOUTENEZ NOTRE ASSOCIATION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS
Les dérives sectaires augmentent mais la cotisation annuelle au CAFFES baisse.
Alors, soyez nombreux à adhérer à notre association, à en parler autour de vous, à vos familles, à vos amis, à faire un don, nous avons besoin de vous afin de poursuivre nos diverses actions au bénéfice des familles et sortants d'emprise sectaire !

Le Mot de la Présidente :

Tournons la page d’une année meurtrie pour travailler ensemble à préserver notre avenir

Alt Text

C’est une année très particulière que nous venons chacun de vivre, régentée par la crise sanitaire du COVID-19 que notre pays et le monde entier traverse.

Ce contexte pesant a bousculé tous nos comportements, nous plaçant dans une sorte de bulles, de parenthèse, à l’instar de ce qu’engendre une emprise sectaire pour la personne qui la subie.

Juste avant le 1er confinement de mars 2020, notre centre d’accueil était dans un élan, une effervescence, avec des projets à développer au plus près des besoins des familles victimes d’emprise sectaire.

Ce contexte a alors chamboulé nos activités, nous obligeant à nous adapter aux mesures mises en place pour préserver tout un chacun, distanciation, gestes barrières. Il a fallu faire face, se réorganiser et dans une activité déjà complexe, c’était un véritable exercice d’équilibriste.

Un déferlement de propositions en tout genre présentées comme le « remède » au virus et pour lesquelles des médecins lançaient des alertes, ou encore « la solution » aux souffrances psychologiques qui en découlent, a surgit, surfant sur les peurs pour mieux manipuler les personnes et abuser d’elles.

Le CAFFES, de part son expérience des comportements de mouvements à caractère sectaire, l’a très rapidement vu arriver, appelant dès lors les pouvoirs institutionnels et le public à la plus grande vigilance quant à ces pratiques déviantes et leurs conséquences dommageables.

Chaque citoyen était interrogatif sur ce virus, il fallait tenter de comprendre, d’avoir des débuts de réponse. Et pour cela, on peut compter sur les manipulateurs de tous poils pour vous apporter toutes les réponses, y compris celles que vous n’attendiez pas !

Le COVID-19 n’a pas seulement impacté notre organisation quotidienne et mobilisé notre équipe quant à la prévention, il a également alourdi notre mission d’accompagnement des victimes d’emprise sectaire, augmentant le nombre de nouvelles demandes arrivant au centre, avec des questions auxquelles il nous était parfois difficile de répondre, aggravant certaines situations en cours de suivi,…

Cela n’a pas été de tout repos pour notre centre trouvant, fin du premier semestre, un moment de répit entre deux confinements.

Il a été évoqué que nous étions en « guerre », rappelant la nécessité d’une solidarité citoyenne.


Mais dans une période de guerre où peut très vite s’installer le chaos, qui en profite pour prendre le pouvoir ? Des personnes de mauvaise intention, qui entendent profiter de la situation pour assoir leur influence, utiliser le désespoir des gens qui donneraient tout pour être sauvés, et se faire ainsi de l’argent sur le dos de leurs victimes.

A l’exemple de ce que vivent ces mamans inquiètes pour leur fille, leurs petits-enfants, à qui l’ont a fait miroiter des projets d’avenir meilleur pour mieux les séduire et les pousser à partir, et qui, une fois le déclic survenu, se retrouvent entre les mains de rançonneurs ou laissés pour compte dans la plus grande des indifférences.

Dans ce contexte 2020 prompt aux manipulateurs en tout genre, pas uniquement issus du phénomène sectaire comme le montre l’actualité quotidienne, nous avons continué de soutenir au national le rôle primordial de la Miviludes, tentant de contrer la fragilité qu’impliquaient ces changements. Une fois de plus, notre centre a vacillé mais n’est pas tombé et aujourd’hui, nous connaissons la nouvelle place de chacun.

Et si l’année 2020 n’a pas été facile, d’autres ont aisément sorti la tête de l’eau : les charlatans dans le domaine de la santé, tentant de se faire une place au soleil de plus en plus grande.

Aujourd’hui, nous sommes en 2021 et face à la société qui se cherche, qui, dénonçant l’individualisme galopant, ouvre plus grand la porte à d’autres formes d’individualismes, celle des communautés de toutes sortes qui créent leurs propres lois rejetant celles de la République, dont il est difficile de sortir et parfois même d’entrer, isolant la personne de sa famille et de la nation.
Un terrain très favorable aux dérives sectaires qui sont plus que jamais présentes.

Va-t-on vers ce type de société où ce n’est plus l’intérêt général qui prévaut mais celui de petits groupes fermés au sein desquels l’individu fini par ne plus exister en tant que personne ?

Que deviennent la solidarité, le vivre ensemble ? Notre République n’est-elle pas indivisible, laïque, démocratique et sociale ?

Parce que l’isolement se retrouve dans le séparatisme, le communautarisme, nous sommes ravis qu’un projet de loi se penche sur la question et saluons le courage qu’il faut pour comprendre ces individualités qui durent depuis des années, tenter de contrer ce phénomène et en déjouer les faits dommageables tant pour la personne que pour la Société.

C’est aujourd’hui que se joue notre avenir.

Toute l’équipe du CAFFES et la présidente, Charline Delporte, Chevalier de la Légion d'Honneur

Février 2021


LE CAFFES

Centre national d'Accompagnement Familial Face à l'Emprise Sectaire


aq_block_24

Article 2 - BUTS

Face à l’emprise sectaire, quelle qu’elle soit,
cette association non confessionnelle, apolitique et aphilosophique, a pour buts :

D'accompagner les personnes et/ou familles en souffrance ou en questionnement.
De sensibiliser les jeunes, le public, les professionnels, et former les bénévoles à ce mécanisme particulier.


Article 5 - MOYENS D'ACTION

Basées sur trois axes
– psychologique, juridique et socio-éducatif –
les activités de l’association sont :

L’accompagnement individualisé des personnes et familles
La sensibilisation de tout public, de professionnels et de bénévoles
La constitution et la gestion, le cas échéant, de tous établissements ou services destinés à amplifier ou relayer son action

Nos moyens d'actions

Rendez-vous personnalisés
Suivi psychothérapeutique, accompagnement juridique et socio-éducatif, par des professionnels diplômés d’Etat, exerçant conformément à la réglementation applicable à leur profession.
Réunions d’échange et d’entraide
Modules et séances de sensibilisation
Conférences et forums de prévention
Sites Internet informatifs et interactifs
Ouvrages, plaquettes et livrets informatifs spécifiques
Bandes dessinées et tous autres outils de prévention

L'emprise sectaire

L’emprise sectaire est une forme très spécifique de mise en état de sujétion
dont le processus peut se décliner en plusieurs phases

Une phase de SÉDUCTION lors de laquelle le recruteur avance masqué, utilisant des façades respectables et d’apparence inoffensives afin de mettre en confiance la personne cible, c’est le piège.
Une phase d'ENDOCTRINEMENT lors de laquelle, à l’abri des regards extérieurs, la personne séduite perd son sens critique et ses repères antérieurs au profit du manipulateur.
Une phase de RUPTURE lors de laquelle le manipulateur va isoler la personne séduite de ses repères antérieurs qu’ils soient d’ordre familial, affectif, professionnel, social…

Afin de ne pas imputer à tort un changement d’attitude et de comportement qui pourrait avoir d’autres origines comme une pathologie mentale ou un trouble de la personnalité, il importe de se référer aux 10 critères de dangerosité établis par le rapport parlementaire n° 2468 de décembre 1995, combinés aux 10 critères de l’emprise mentale établis par Philippe-Jean PARQUET, professeur en psychiatrie infanto-juvénile et membre du Conseil d’orientation de la MIVILUDES. *

*Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires

LES 10 CRITÈRES DE DANGEROSITÉ

établis par le rapport parlementaire,
numéro 2468 de décembre 1995

LES 10 CRITÈRES D'EMPRISE MENTALE

établis par Philippe-Jean PARQUET
Professeur en psychiatrie infanto-juvénile
membre du conseil d'orientation de la MIVILUDES

1- La déstabilisation mentale
2- Le caractère exorbitant des exigences financières
3- La rupture induite avec l’environnement d’origine
4- Les atteintes à l’intégrité physique
5- L’embrigadement des enfants

6- Le discours plus ou moins anti social
7- Les troubles à l’ordre public
8- L’importance des démêles judiciaires
9- L’éventuel détournement des circuits économiques traditionnels
10- Les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics

Rupture imposée avec les modalités antérieures des comportements, des conduites, des jugements, des valeurs, des sociabilités individuelles, familiales et collectives

Occultation des repères antérieurs et rupture dans la cohérence avec la vie antérieure
Acceptation par une personne que sa personnalité, sa vie affective, cognitive, relationnelle, morale et sociale soient modelées par les suggestions, les injonctions, les ordres, les idées, les concepts, les valeurs, les doctrines imposés par un tiers ou une institution : ceci conduisant à une délégation générale et permanente à un modèle imposé.
Adhésion et allégeance inconditionnelle, affective, comportementale, intellectuelle, morale et sociale à une personne, à un groupe ou à une institution : ceci conduisant à une loyauté exigeante et complète, une obéissance absolue, une crainte et une acceptation des sanctions, une impossibilité de croire possible de revenir à un mode de vie antérieur ou de choisir d'autres alternatives étant donné la certitude imposée que le nouveau mode de vie est le seul légitime

Mise à disposition complète, progressive et extensive de sa vie à une personne ou à une institution

Sensibilité accrue dans le temps aux idées, aux concepts, aux prescriptions, aux injonctions et ordres à un « corpus doctrinal » avec éventuellement mise au service de ceux-ci dans une démarche prosélyte

Dépossession des compétences d’une personne avec anesthésie affective, altération du jugement, perte des repères, des valeurs et du sens critique

Altération de la liberté de choix

Imperméabilité aux avis, attitudes, valeurs de l’environnement avec impossibilité de se remettre en cause et de promouvoir un changement

Induction et réalisation d’actes gravement préjudiciables à la personne, actes qui antérieurement ne faisaient pas partie de la vie du sujet. Ces actes ne sont plus perçus comme dommageables ou contraires aux valeurs et au mode de vie habituellement admis dans notre société.

ACCOMPAGNEMENT FAMILIAL


aq_block_52

Le CAFFES a pour principal objectif la prise en charge des familles confrontées à l’emprise sectaire.
Celle-ci est assurée par une équipe pluridisciplinaire de bénévoles formés et de professionnels diplômés d’Etat.


Un Service d’Accompagnement Familial Personnalisé

Parce que la parole fait partie intégrante du processus de reconstruction, le CAFFES accueille, écoute et oriente les familles et leur entourage (familial, amical, professionnel…) confrontés à l’emprise sectaire en mettant à leur disposition plusieurs services.
Un service d’accompagnement psychologique, juridique et social afin de leur permettre d’être entendues dans leurs souffrances, leurs questionnements et d’être conseillées au plus juste par des professionnels dans leurs démarches.
Des temps d’échange réguliers au cours desquels, en toute convivialité, la possibilité leur est donnée de s’échanger des conseils sur les attitudes, les paroles et autres comportements à adopter pour tenter d’éveiller l’esprit critique du proche sous emprise sectaire.
aq_block_58

Assuré par des avocats et des psychologues diplômés d’Etat, cet accompagnement est :
GRATUIT et CONFIDENTIEL

A noter : Accompagnement familial personnalisé sur place ou à distance (plateforme d’écoute psychologique et juridique) et uniquement sur rendez-vous.


Accompagnement familial personnalisé sur place ou à distance
Plateforme d’écoute psychologique et juridique :
possibilité d’entretien confidentiel par visio-conférence
Uniquement sur rendez-vous

LE CAFFES ET LE TEMPS

Parce que la parole fait partie intégrante du processus de reconstruction
au CAFFES, tout se passe avec du temps.

aq_block_66

Sonner à la porte de notre centre d’accueil n’est pas facile, faire la demande d’un rendez-vous ne l’est pas non plus…
Avec un bénévole formé à l’écoute. C’est ici que l’association trouve toute sa place, que son caractère familial trouve tout son sens. L’écoute emprunte alors la fonction d’un sas de décompression.
Le temps du RECIT qui s’accompagne souvent de beaucoup de souffrance, de détails livrés en vrac, de questions que la personne se pose : « Comment ai-je pu faire cela ? Suis-je fou ? J’ai fait des choses contraires à la loi ! ». C’est là que la compétence des bénévoles et salariés est nécessaire car il ne s’agit plus d’écouter mais d’entendre certains détails qui finiront par revenir régulièrement.
Ce n’est pas encore le moment pour l’écoutant d’intervenir, il faut laisser à la personne le temps de parole, un temps et une parole qui lui auront été dérobés durant l’emprise subie.
Puis vient alors le temps de l’émotion, des pleurs, des cris, des questions : « que pouvez-vous faire pour moi? ». Notre réponse bien souvent est de remercier la personne de sa confiance et de lui demander ce qu’elle attend de notre centre; nous lui précisons que notre association ne fera rien à sa place mais plutôt avec elle; nous ne sommes pas dans l’assistanat mais dans l’accompagnement.
Nous évoquons alors l’ensemble des services du CAFFES dont elle peut bénéficier afin notamment de libérer sa parole.

Enfin vient le temps de comprendre, de rebondir, de bâtir de nouveaux projets. Parce qu’elle ne peut pas gommer une partie de sa vie, il lui est essentiel de prendre le recul suffisant pour faire ressortir les éléments positifs de l’expérience vécue et ainsi, elle pourra de nouveau avancer et envisager l’avenir.

LE CAFFES ET LA SENSIBILISATION

UN SERVICE DE SENSIBILISATION POUR PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS


À propos

POURQUOI DES SEANCES DE SENSIBILISATION ?


A partir de l’expérience de terrain, de la longue connaissance de l’emprise sectaire et des différents accompagnements familiaux de l’ex-ADFI Nord-Pas- De- Calais-Picardie, le CAFFES est aujourd’hui en mesure de transmettre son expérience à la fois auprès du grand public, mais aussi des professionnels, au travers de la mise en place de séances de sensibilisation générale sur le phénomène d’emprise sectaire.

A destination de : tout professionnel ayant à accueillir des familles et à les orienter vers les structures adéquates et toute personne intéressée par le processus d’emprise sectaire.

Un service de sensibilisation

LE BUT DES SEANCES DE SENSIBILISATION


Réaliser des séances de sensibilisation ouverte au public, c’est leur permettre d’avoir les clés de repérage et des pistes d’aide pour leurs proches victimes d’emprise.

Parce que former les professionnels c’est avant tout permettre aux victimes et à leur famille de recevoir un accueil et une écoute compréhensive, le CAFFES a mis en place des séances de sensibilisation à destination des professionnels des secteurs associatifs, des secteurs privés et publics intéressés par la compréhension, le repérage, l’accompagnement et la prévention des mécanismes d’emprise sectaire.


séances de sensibilisation : Emprise sectaire : Repérer ses mécanismes et orienter les personnes concernées

  • S’articulant autour de thèmes généraux tels que : la représentation de l’emprise sectaire, la présentation des acteurs publics et privés d’accompagnement des familles confrontées à l’emprise sectaire, l’accueil, l’écoute et l’accompagnement des familles, la dynamique psychologique de la victime d’emprise sectaire et le panorama de l’arsenal juridique.
  • Historique//Acteurs de terrain//évolution des représentations du phénomène sectaire//présentation du processus d’emprise sectaire et de ses conséquences dommageables//outil de repérage d’une situation d’emprise sectaire// outils d’aide aux proches//difficultés de l’accompagnement psychologique juridique et social
  • A destination de professionnels de divers secteurs (santé, social, justice, enseignement, sécurité…)
  • Ces séances sont dispensées par deux intervenants du CAFFES (salariés et/ou bénévoles), pouvant être accompagnés d’un avocat et/ou d’un psychologue selon les demandes et nécessités des professionnels.
  • Chaque séance de sensibilisation dure deux heures ou trois heures selon les demandes.
  • Participation aux frais : frais d’intervention selon le temps sollicité et frais de déplacement à 0.595 cts du kilomètre.

Le Journal du CAFFES


Le point – 31.08.2017 – Maître du yoga et roi

Le gourou Baba Ramdev a créé un empire commercial, qui va des médicaments à la…

Continuer la lecture

Le Monde – 30.06.2017 – Les sectes, ennemis publics si français

Elles firent leur apparition dans le paysage social français au milieu des années 1970 et…

Continuer la lecture

Le Figaro – 31.08.2017 – Comment l’islamisme gagne du terrain à l’école

Pour lire l’article, voici le lien : https://www.pressreader.com/france/le-figaro/20170831/281479276552679

Continuer la lecture

Le Figaro – 17.08.2017 – Cancer : le danger des médecines alternatives

septembre 15, 2017 ACTUALITES, Presse écrite, Santé

Refuser le traitement conventionnel quintuple, par exemple, le risque de mourir d’un cancer du sein….

Continuer la lecture

Au féminin – 01.08.2017 – Des enfants de mormons souffrent d’une rare pathologie due à la polygamie

Aux Etats-Unis, une communauté mormone établie de longue date dans la ville de Short Creek…

Continuer la lecture

La Gazette – 16.08.2017 – Radicalisation : comment gérer le retour des mineurs ?

Le RAN, réseau européen de sensibilisation à la radicalisation, publie 33 recommandations pour mieux encadrer…

Continuer la lecture

Le Courrier de l’ouest – 09.08.2017 – Des membres de la Scientologie prétendent aider les patients

Mercredi, sept membres de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) ont…

Continuer la lecture

Le Figaro – 31.08.2017 – Se nourrir d’air, une pratique décriée et inquiétante

Pour lire l’article, voici le lien : https://www.pressreader.com/france/le-figaro/20170831/281732679623143

Continuer la lecture

Le Figaro – 14.08.2017 – L’ex-médecin d’une secte chilienne purgera sa peine en Allemagne

L’ex-médecin de Colonia Dignidad, une secte fondée au Chili par un ancien nazi, purgera en…

Continuer la lecture

Le Figaro – 27.08.2017 – En Inde, le procès d’un gourou sème le chaos

Gourou adulé, Ram Rahim Singh a finalement été reconnu coupable de viol devant la justice…

Continuer la lecture

L’Obs – 23.08.2017 – Tom Cruise, quelqu’un de « diabolique » d’après une ancienne adepte de la Scientologie

L’actrice américaine Leah Remini, ancienne adepte de l’Eglise de Scientologie s’est livrée à une session…

Continuer la lecture

La Croix – 7.09.2017 – Que faire des enfants du djihad ?

La France est confrontée à une situation inédite avec le retour sur son sol des…

Continuer la lecture

AFP – 07.09.2017 – Lutte anti-dérives sectaires : la Cour des comptes demande une réforme, annoncée pour 2018

Lutte anti-dérives sectaires: la Cour des comptes demande une réforme, annoncée pour 2018 La Cour…

Continuer la lecture

Le Figaro – 28.08.2017 – En Inde, le procès d’un gourou sème le chaos

Gourou adulé, Ram Rahim Singh a finalement été reconnu coupable de viol devant la justice…

Continuer la lecture

La voix du nord – 18.08.2017 – La « mariée » n’avait que 14 ans, le « marié » part un an en prison

En 2016, Ammoun est tombée amoureuse de Mohamad. Elle se rêvait un avenir avec ce…

Continuer la lecture

Nous contacter

Voici nos coordonnées, nous sommes là pour répondre à toutes vos questions. Vous pouvez également remplir directement sur ce site le formulaire de contact ci-dessous. Pour confirmer son envoi, n'oubliez pas de cliquer sur "valider".

  • 7-9 rue des Jardins- 59000
  • +03.20.57.26.77 / 06 45 32 60 05
  • contact@caffes.fr

telecharger notre plaquette: plaquette du CAFFES

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message