Wales Online – 07/02/2016 – Résumé de l’atricle « LES TÉMOINS DE JÉHOVAH ACCUSÉS D’AVOIR DEMANDÉ DE DÉTRUIRE LES DOCUMENTS RELATIFS A LA PÉDOPHILIE AU SEIN DE LEUR MOUVEMENT »

mars 2, 2016 JOURNAL, Presse écrite

Un Juge, du Pays de Galles, fait savoir qu’il y a maintenant tous les éléments permettant d’accuser la Watchtower de destruction de preuves, sur ordre du Collège Central, dans les affaires de pédophilie, au Royaume-Uni.

Ce qui s’ajoute aux constatations faites par la Commission Royale, en Australie, et qui va en accélérer les conclusions. 

Malgré cela, un porte-parole de l’église a déclaré: « Nous sommes déterminés à faire tout notre possible pour prévenir la maltraitance des enfants et pour fournir un réconfort spirituel à tous ceux qui ont souffert de ce péché et de ce crime terrible. » 

Parlant du document qui a fuité le porte-parole a ajouté: « Le document … est tout simplement un rappel annuel envoyé aux responsables de la congrégation pour les encourager à suivre les procédures standards de manière à ce qu’ils répondent à leurs responsabilités en vertu de la protection des données et à d’autres lois. »

Alors question : « Pourquoi, une organisation qui affirme qu’elle abhorre la maltraitance des enfants demande t-elle de détruire les documents qui peuvent aider à traduire un violeur d’enfants en justice?  » 

Pour lire l’intégralité de cet article, voici le lien vers sa version originale (en anglais) :

http://www.walesonline.co.uk/news/wales-news/jehovahs-witnesses-ordered-destruction-notes-10848053