The Guardian – 29/06/2016 – « Jehovah’s Witnesses accused of damaging Otomi religious site in Mexico »

juillet 22, 2016 Presse écrite

Aussi étrange que cela puisse paraître, des membres des Témoins de Jéhovah auraient saccagé un site archéologique appartenant au patrimoine sacré dans le centre de l’est du Mexique.

Gamaliel Camarillo, porte-parole des Témoins de Jéhovah au Mexique, a déclaré : « Dans la mesure où nous avons pu enquêter, nous avons trouvé cette histoire fausse. »

Perez Lugo seul témoin oculaire de ces actes, dit : « J’y étais, et ce sont les Témoins de Jéhovah eux mêmes qui m’ont dit pourquoi ils faisaient cela » Ils m’ont notamment dit que « Certains d’entre eux s’étaient récemment convertis à cette religion et qu’auparavant, avant leur conversion, ils avaient l’habitude d’aller sur ce site pour les cérémonies Otomi, lesquelles cérémonies pré-hispaniques selon leurs mots, ne faisaient pas partie de leur Bible, et que c’étaient des saletés, et des ordures. Ils sont allés ensuite faire disparaître ce qui offensait leur Dieu ».

Pour lire cet article dans sa version complète et originale (en anglais), voici le lien:

https://www.theguardian.com/world/2016/jun/29/mayonhika-otomi-damaged-jehovahs-witnesses-mexico