[rev_slider ]

Face à l’emprise sectaire
Nous sommes tous concernés...
Notre famille, Nos amis, Nous-mêmes...
Comment réagir ? Comment obtenir de l’information, de l’aide ? Comment se protéger ?

Agrément Jeunesse et Éducation Populaire N° 59 JEP 1975
Éligible au régime fiscal du mécénat - cf rescrit DGFIP du 8 avril 2015

SOUTENEZ NOTRE ASSOCIATION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS >> http://caffes.fr/nous-soutenir/
CAMPAGNE EN MEMOIRE D ELOISE
Pour que cela n'arrive plus, relayons l'information et la prévention auprès de tous en diffusant notamment le flyer que nous vous invitons à découvrir : voir le flyer

AVANT-PROPOS


aq_block_12

Le mot de la présidente

"C'EST DU BOULOT, C EST PAS FACILE"

La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu'au plus fort.

Ghandi (1869-1948) dirigeant politique indien

Bizarre, c’est ainsi que l’on peut qualifier cette rentrée 2017 qui, de par les réformes en cours et les interrogations et conflits qu’elles suscitent, augure d’un automne agité et incertain.

Incertain notamment pour notre association et les familles qu’elle accompagne, à la merci des évolutions annoncées – sans être réellement confirmées -, et qui, entretemps, assistent impuissantes à la recrudescence du phénomène sectaire, lequel ne s’est jamais si bien porté en cette période… bizarre.

Le constat est pourtant clair mais il semble bien que ce phénomène demeure de ceux que l’on ne veut pas voir, de ceux dont on ne veut pas parler bien qu’il conduise, lui aussi, grâce à des techniques de manipulation hélas éprouvées, à une dépendance avec des conséquences dommageables et délétères.

Mais comme cela se fait insidieusement, sous couvert de thèmes apparemment respectables (religieux, médicaux, de bien-être…) et sans qu’il y ait de lien avec une substance ou un produit, il est ignoré. Notamment des pouvoirs publics et des organismes de soin et de santé, même proches de notre siège social. C’est ainsi que certains d’entre eux, découvrent bien souvent trop tard notre existence et l’expertise que nous pouvons leur apporter pour mieux comprendre certaines situations et, par suite, pour mieux les traiter.

Ce qui est pour le moins paradoxal car si nous sommes invisibles pour eux, nous ne le sommes jamais des mouvements déviants et/ou sectaires qui savent parfaitement où adresser leurs lettres recommandées de menace ou leurs assignations pour essayer de nous faire taire.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas ce que le monde politique nous réservera cet automne. Il va de soi qu’il peut très bien se passer de nous et de nouveau, comme dans les années 1970/1980, engager un bras de fer avec les mouvements déviants et/ou sectaires. En ignorant en quoi cette attitude est préjudiciable à la prise en compte des difficultés et des souffrances des familles concernées…

Ce que nous ne ferons pas tant que nous le pourrons car nous sommes, en notre qualité d’association familiale, un élément modérateur essentiel entre les familles et les pouvoirs publics par l’accompagnement que nous proposons aux uns, par la vigilance et la prévention que nous assurons à moindre coût pour le compte des autres.

Mais « C’est du boulot, c’est pas facile » comme le chante si bien notre bénévole Anne-Marie, auteur-compositeur et interprète de la chanson « Trop facile » qui accompagnera le générique de fin de notre tout dernier outil de prévention. En l’occurrence le film « Il était une fois l’infini » qui sera présenté en avant-première lors d’une projection – débat le 5 octobre à Lille.

Nous espérons qu’ensuite ce nouvel outil trouvera sa place aux côtés de ceux déjà existants, dans l’intérêt de tous.

Charline DELPORTE et l’équipe du CAFFES. (Octobre 2017)


Le CAFFES a intégré au générique de ce court-métrage une chanson intitulée "Trop facile" créée en décembre 2016 par Anne- Marie, bénévole à l'association et passionnée de musique. Cernant la douleur des situations familiales, l'enjeu et les difficultés de l'accompagnement, Anne-Marie a souhaité mettre des mots sur ce ressenti, faisant écho à son propre vécu. Inspirée par les récits des familles, Anne-Marie a écrit cette chanson en une après-midi.

Une chanson qui en toute simplicité évoque ce phénomène insidieux qu'est l'emprise sectaire. Un procédé en 3 phases qu'elle raconte avec douceur, mêlant les nombreux faits dommageables pour les victimes, tels les abus sexuels, "Tu rêvais d'un monde meilleur, t'es pris au piège c'était un leurre. T'avais peur des agresseurs, ton sauveur c'est un violeur".
Anne-Marie a alors avec son groupe de musiciens amateurs MADE IN SOFA, composé une musique pleine d'émotions pour illustrer ces paroles. C'est devenu comme une évidence de l'intégrer au générique de notre court-métrage. Pour cela, le CAFFES a fait appel à Nicolas Avinée, professeur d'éducation musicale dans un lycée du Nord, pour les arrangements et la prise de son de la chanson "Trop facile". Il est également prévu qu'il participe à la création de la bande originale du court-métrage.



Commentaire de l’auteure :

Ce n’est pas facile mais…

Un midi je suis sortie du CAFFES avec un sentiment d’impuissance, de difficulté. C’est difficile d’accompagner les victimes d’emprise, et de n’être « que » accompagnant. Rendre à la personne la responsabilité sur sa propre vie, la laisser se reconstruire elle-même. Se contenter d’être présent et à son écoute.

« Je suis là sans belles paroles, sans auréole, sans protocole. C’est du boulot, c’est pas facile. »

C’est long, c’est lourd, c’est fastidieux, on peut avoir l’impression de faire si peu, et pourtant…. Au CAFFES on fait ce qui est essentiel pour la victime : lui donner de l’espace, de la place, pour l’amener à se retrouver, à se rendre compte par elle-même que la vie « normale » peut être merveilleuse quand on en est acteur.

Ainsi cette chanson qui m’a été inspirée d’un sentiment de difficulté et dont le titre « Trop facile » peut paraître contradictoire mais qui, en fait, est un message d’espoir.

Anne Marie.


EN 2016, ça bouge....!

Diffusée de par le monde, en plusieurs milliers d'exemplaires depuis février 2011, notre BD "Manon, Lilou, Alex, Thomas : quatre adolescents face au phénomène sectaire" s'anime....

Retrouvez quelques uns de nos sympathiques personnages dans notre film d'animation que nous vous invitons à visionner dès à présent à la rubrique "NOS SERVICES", dans le volet "Prévention"

Un film proposé à l'Education Nationale


Manon, les hasards d'une rencontre en ligne

LE CAFFES

Centre national d'Accompagnement Familial Face à l'Emprise Sectaire


aq_block_29

Article 2 - BUTS

Face à l’emprise sectaire, quelle qu’elle soit,
cette association non confessionnelle, apolitique et aphilosophique, a pour buts :

D'accompagner les personnes et/ou familles en souffrance ou en questionnement.
De sensibiliser et former les professionnels, les bénévoles et tout public à ce mécanisme particulier.


Article 5 - MOYENS D'ACTION

Basées sur trois axes
– psychologique, juridique et socio-éducatif –
les activités de l’association sont :

L’accompagnement individualisé des personnes et familles
La sensibilisation de tout public, de professionnels et de bénévoles
La constitution et la gestion, le cas échéant, de tous établissements ou services destinés à amplifier ou relayer son action

Nos moyens d'actions

Rendez-vous personnalisés
Suivi psychothérapeutique, accompagnement juridique et socio-éducatif, par des professionnels diplômés d’Etat, exerçant conformément à la réglementation applicable à leur profession.
Réunions d’échange et d’entraide
Modules et séances de sensibilisation
Conférences et forums de prévention
Sites Internet informatifs et interactifs
Ouvrages, plaquettes et livrets informatifs spécifiques
Bandes dessinées et tous autres outils de prévention

L'emprise sectaire

L’emprise sectaire est une forme très spécifique de mise en état de sujétion
dont le processus peut se décliner en plusieurs phases

Une phase de SÉDUCTION lors de laquelle le recruteur avance masqué, utilisant des façades respectables et d’apparence inoffensives afin de mettre en confiance la personne cible, c’est le piège.
Une phase d'ENDOCTRINEMENT lors de laquelle, à l’abri des regards extérieurs, la personne séduite perd son sens critique et ses repères antérieurs au profit du manipulateur.
Une phase de RUPTURE lors de laquelle le manipulateur va isoler la personne séduite de ses repères antérieurs qu’ils soient d’ordre familial, affectif, professionnel, social…

Afin de ne pas imputer à tort un changement d’attitude et de comportement qui pourrait avoir d’autres origines comme une pathologie mentale ou un trouble de la personnalité, il importe de se référer aux 10 critères de dangerosité établis par le rapport parlementaire n° 2468 de décembre 1995, combinés aux 10 critères de l’emprise mentale établis par Philippe-Jean PARQUET, professeur en psychiatrie infanto-juvénile et membre du Conseil d’orientation de la MIVILUDES. *

*Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires

LES 10 CRITÈRES DE DANGEROSITÉ

établis par le rapport parlementaire,
numéro 2468 de décembre 1995

LES 10 CRITÈRES D'EMPRISE MENTALE

établis par Philippe-Jean PARQUET
Professeur en psychiatrie infanto-juvénile
membre du conseil d'orientation de la MIVILUDES

1- La déstabilisation mentale
2- Le caractère exorbitant des exigences financières
3- La rupture induite avec l’environnement d’origine
4- Les atteintes à l’intégrité physique
5- L’embrigadement des enfants

6- Le discours plus ou moins anti social
7- Les troubles à l’ordre public
8- L’importance des démêles judiciaires
9- L’éventuel détournement des circuits économiques traditionnels
10- Les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics

Rupture imposée avec les modalités antérieures des comportements, des conduites, des jugements, des valeurs, des sociabilités individuelles, familiales et collectives

Occultation des repères antérieurs et rupture dans la cohérence avec la vie antérieure
Acceptation par une personne que sa personnalité, sa vie affective, cognitive, relationnelle, morale et sociale soient modelées par les suggestions, les injonctions, les ordres, les idées, les concepts, les valeurs, les doctrines imposés par un tiers ou une institution : ceci conduisant à une délégation générale et permanente à un modèle imposé.
Adhésion et allégeance inconditionnelle, affective, comportementale, intellectuelle, morale et sociale à une personne, à un groupe ou à une institution : ceci conduisant à une loyauté exigeante et complète, une obéissance absolue, une crainte et une acceptation des sanctions, une impossibilité de croire possible de revenir à un mode de vie antérieur ou de choisir d'autres alternatives étant donné la certitude imposée que le nouveau mode de vie est le seul légitime

Mise à disposition complète, progressive et extensive de sa vie à une personne ou à une institution

Sensibilité accrue dans le temps aux idées, aux concepts, aux prescriptions, aux injonctions et ordres à un « corpus doctrinal » avec éventuellement mise au service de ceux-ci dans une démarche prosélyte

Dépossession des compétences d’une personne avec anesthésie affective, altération du jugement, perte des repères, des valeurs et du sens critique

Altération de la liberté de choix

Imperméabilité aux avis, attitudes, valeurs de l’environnement avec impossibilité de se remettre en cause et de promouvoir un changement

Induction et réalisation d’actes gravement préjudiciables à la personne, actes qui antérieurement ne faisaient pas partie de la vie du sujet. Ces actes ne sont plus perçus comme dommageables ou contraires aux valeurs et au mode de vie habituellement admis dans notre société.

ACCOMPAGNEMENT FAMILIAL


aq_block_57

Le CAFFES a pour principal objectif la prise en charge des familles confrontées à l’emprise sectaire.
Celle-ci est assurée par une équipe pluridisciplinaire de bénévoles formés et de professionnels diplômés d’Etat.


Un Service d’Accompagnement Familial Personnalisé

Parce que la parole fait partie intégrante du processus de reconstruction, le CAFFES accueille, écoute et oriente les familles et leur entourage (familial, amical, professionnel…) confrontés à l’emprise sectaire en mettant à leur disposition plusieurs services.
Un service d’accompagnement psychologique, juridique et social afin de leur permettre d’être entendues dans leurs souffrances, leurs questionnements et d’être conseillées au plus juste par des professionnels dans leurs démarches.
Des temps d’échange réguliers au cours desquels, en toute convivialité, la possibilité leur est donnée de s’échanger des conseils sur les attitudes, les paroles et autres comportements à adopter pour tenter d’éveiller l’esprit critique du proche sous emprise sectaire.
aq_block_63

Assuré par des avocats et des psychologues diplômés d’Etat, cet accompagnement est :
GRATUIT et CONFIDENTIEL

A noter : Accompagnement familial personnalisé sur place ou à distance (plateforme d’écoute psychologique et juridique) et uniquement sur rendez-vous.


Accompagnement familial personnalisé sur place ou à distance
Plateforme d’écoute psychologique et juridique :
possibilité d’entretien confidentiel par visio-conférence
Uniquement sur rendez-vous

LE CAFFES ET LE TEMPS

Parce que la parole fait partie intégrante du processus de reconstruction
au CAFFES, tout se passe avec du temps.

aq_block_71

Sonner à la porte de notre centre d’accueil n’est pas facile, faire la demande d’un rendez-vous ne l’est pas non plus…
Avec un bénévole formé à l’écoute. C’est ici que l’association trouve toute sa place, que son caractère familial trouve tout son sens. L’écoute emprunte alors la fonction d’un sas de décompression.
Le temps du RECIT qui s’accompagne souvent de beaucoup de souffrance, de détails livrés en vrac, de questions que la personne se pose : « Comment ai-je pu faire cela ? Suis-je fou ? J’ai fait des choses contraires à la loi ! ». C’est là que la compétence des bénévoles et salariés est nécessaire car il ne s’agit plus d’écouter mais d’entendre certains détails qui finiront par revenir régulièrement.
Ce n’est pas encore le moment pour l’écoutant d’intervenir, il faut laisser à la personne le temps de parole, un temps et une parole qui lui auront été dérobés durant l’emprise subie.
Puis vient alors le temps de l’émotion, des pleurs, des cris, des questions : « que pouvez-vous faire pour moi? ». Notre réponse bien souvent est de remercier la personne de sa confiance et de lui demander ce qu’elle attend de notre centre; nous lui précisons que notre association ne fera rien à sa place mais plutôt avec elle; nous ne sommes pas dans l’assistanat mais dans l’accompagnement.
Nous évoquons alors l’ensemble des services du CAFFES dont elle peut bénéficier afin notamment de libérer sa parole.

Enfin vient le temps de comprendre, de rebondir, de bâtir de nouveaux projets. Parce qu’elle ne peut pas gommer une partie de sa vie, il lui est essentiel de prendre le recul suffisant pour faire ressortir les éléments positifs de l’expérience vécue et ainsi, elle pourra de nouveau avancer et envisager l’avenir.

LE CAFFES ET LA SENSIBILISATION

UN SERVICE DE SENSIBILISATION POUR PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS


À propos

POURQUOI DES SEANCES DE SENSIBILISATION ?


A partir de l’expérience de terrain, de la longue connaissance de l’emprise sectaire et des différents accompagnements familiaux de l’ex-ADFI Nord-Pas- De- Calais-Picardie, le CAFFES est aujourd’hui en mesure de transmettre son expérience à la fois auprès du grand public, mais aussi des professionnels, au travers de la mise en place de séances de sensibilisation générale sur le phénomène d’emprise sectaire.

A destination de : tout professionnel ayant à accueillir des familles et à les orienter vers les structures adéquates et toute personne intéressée par le processus d’emprise sectaire.

Un service de sensibilisation

LE BUT DES SEANCES DE SENSIBILISATION


Réaliser des séances de sensibilisation ouverte au public, c’est leur permettre d’avoir les clés de repérage et des pistes d’aide pour leurs proches victimes d’emprise.

Parce que former les professionnels c’est avant tout permettre aux victimes et à leur famille de recevoir un accueil et une écoute compréhensive, le CAFFES a mis en place des séances de sensibilisation à destination des professionnels des secteurs associatifs, des secteurs privés et publics intéressés par la compréhension, le repérage, l’accompagnement et la prévention des mécanismes d’emprise sectaire.


séances de sensibilisation : Emprise sectaire : Repérer ses mécanismes et orienter les personnes concernées

  • S’articulant autour de thèmes généraux tels que : la représentation de l’emprise sectaire, la présentation des acteurs publics et privés d’accompagnement des familles confrontées à l’emprise sectaire, l’accueil, l’écoute et l’accompagnement des familles, la dynamique psychologique de la victime d’emprise sectaire et le panorama de l’arsenal juridique.
  • Historique//Acteurs de terrain//évolution des représentations du phénomène sectaire//présentation du processus d’emprise sectaire et de ses conséquences dommageables//outil de repérage d’une situation d’emprise sectaire// outils d’aide aux proches//difficultés de l’accompagnement psychologique juridique et social
  • A destination de professionnels de divers secteurs (santé, social, justice, enseignement, sécurité…)
  • Ces séances sont dispensées par deux intervenants du CAFFES (salariés et/ou bénévoles), pouvant être accompagnés d’un avocat et/ou d’un psychologue selon les demandes et nécessités des professionnels.
  • Chaque séance de sensibilisation dure deux heures ou trois heures selon les demandes.
  • Participation aux frais : frais d’intervention selon le temps sollicité et frais de déplacement à 0.595 cts du kilomètre.

Le Journal du CAFFES


Le Figaro – 28.08.2017 – En Inde, le procès d’un gourou sème le chaos

Gourou adulé, Ram Rahim Singh a finalement été reconnu coupable de viol devant la justice…

Continuer la lecture

La voix du nord – 18.08.2017 – La « mariée » n’avait que 14 ans, le « marié » part un an en prison

En 2016, Ammoun est tombée amoureuse de Mohamad. Elle se rêvait un avenir avec ce…

Continuer la lecture

Nous contacter

Voici nos coordonnées, nous sommes là pour répondre à toutes vos questions. Vous pouvez également remplir directement sur ce site le formulaire de contact ci-dessous. Pour confirmer son envoi, n'oubliez pas de cliquer sur "valider".

  • 7-9 rue des Jardins- 59000
  • +03.20.57.26.77 / 06 45 32 60 05
  • contact@caffes.fr

Permanence de Valenciennes : Maison des Associations de Valenciennes, 84 faubourg de Paris - 06.75.62.76.41

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message