[rev_slider ]

Face à l’emprise sectaire
Nous sommes tous concernés...
Notre famille, Nos amis, Nous-mêmes...
Comment réagir ? Comment obtenir de l’information, de l’aide ? Comment se protéger ?

Association d'intérêt général, éligible au régime fiscal du mécénat - rescrit DGFIP du 8 avril 2015
Agréée Éducation nationale, Service Civique et Citoyen, Jeunesse et Éducation Populaire

25/11/20--Journée Internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes
Chaque année, notre association met en oeuvre des actions de sensibilisation contre les violences faites aux femmes, notamment au regard des violences physiques et psychologiques qu'elles vivent sous emprise sectaire.
Retrouvez l'article de la Voix du Nord, de ce 25/11/20, "Violences conjugales, un an après le Grenelle: quatre expertes dressent un bilan contrasté".
Aujourd'hui, nous pensons à toutes ces femmes qui subissent l'inacceptable et nous nous joignons à la prévention qui se déroule durant ces semaines de novembre.
Nous sommes particulièrement de coeur avec cette maman qui ne cesse de demander de l'aide - témoignant sur France Bleu ce 24 novembre- et sur la Voix Du Nord le 2 décembre , pour sa fille, qui a été manipulée et dont la vie est aujourd'hui en danger, sa santé se dégradant. Une aide qu'elle sollicite également pour ses petits enfants âgés de 2 à 11 ans et retenus à l'étranger, vivant dans des conditions inhumaines.
20/11/2020-Plus jamais ça!
Afin d'attirer la vigilance de tout un chacun sur le sort des enfants vivant au sein d'organisations à caractère sectaire, le CAFFES vous invite à prendre connaissance de son communiqué en ce 31ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant.
18/11/2020-COMMUNIQUE DU CAFFES
Face au prosélytisme intensif de mouvements à caractère sectaire en cette deuxième vague épidémique, le CAFFES appelle le public à la plus grande vigilance.
Retrouvez sur le sujet, l'article du Figaro paru le 23/11/20, dont voici la version PDF

L'APPEL AU SECOURS DU CAFFES


Face aux difficultés financières actuelles, le CAFFES lance un appel au secours au Président de la République, aux Sénateurs et Députés de France, dont nous vous invitons à prendre connaissance.
Chers internautes, nous avons également besoin de votre aide et vous remercions du soutien que vous pouvez nous apporter en relayant notre appel auprès des représentants de l'Etat dans vos circonscriptions.
Appel relayé notamment part Le Figaro de ce 28/10/20, "Menacée de disparition, une association de défense des victimes de sectes appelle à l'aide".

RECONFINEMENT - LE CAFFES RESTE A LA DISPOSITION DES FAMILLES


Suite aux mesures gouvernementales de reconfinement annoncées fin octobre, le CAFFES, dans le respect des gestes barrières et distanciation, demeure mobilisé afin de poursuivre l'aide apportée aux familles et sortants d'emprise sectaire, et reste à la disposition de tout professionnel nous sollicitant.
Durant cette période, les entretiens n'auront plus lieu en présentiel, mais par visioconférence et téléphone.
Restons tous ensemble solidaires.

AVANT-PROPOS

aq_block_16

LE MOT DE LA PRÉSIDENTE

BILAN 2019-1ER SEMESTRE 2020

L’année 2019 a été riche d’activités mais également très éprouvante.

En effet, notre centre d’accueil a été ébranlé par le raz-de- marée autour du sort de la Miviludes, dépourvue de Président depuis octobre 2018. Le CAFFES a été au cœur de la mobilisation afin de conserver la Miviludes, une mission d’Etat dotée d’une expérience dans le fait sectaire et dont nous ne pourrions faire sans depuis près de 20 ans. Une conférence a été organisée à l’Assemblée Nationale le 10 octobre 2019, réunissant en cette importante journée des politiques, les associations de terrain, tous sensibilisés au phénomène sectaire, pour défendre la Miviludes ; une pétition a rapidement été lancée, « Sauvons la Miviludes pour continuer à protéger nos concitoyens des dérives sectaires » , récoltant plus de 6 350 signatures, émanant de 50 pays dans le Monde. Une pétition remise aux conseillers du Président de la République, rencontrés, avec l’aide du Préfet du Nord, en janvier 2020.

Le CAFFES a largement contribué à la logistique – rédactionnelle et financière - de ces actions de mobilisation. Vous vous doutez bien que ce ne fut pas de tout repos, s’ajoutant à nos missions d’accompagnement et de prévention menées, au quotidien dans notre centre, par notre petite équipe de deux salariées composée de notre directrice et d’une chargée d’accompagnement familial, en binôme avec les bénévoles permanents. Tout cela avec des journées de 24h.
Dans cette mobilisation, il y avait également un profond épuisement pour toute l’équipe du CAFFES à devoir encore et toujours rappeler la nécessité d’une telle mission, l’ampleur du fait sectaire et de ses conséquences dommageables, de devoir justifier indéfiniment nos activités, nos actions au plus près des besoins des familles et sortants d’emprise sectaire.
Mais nous avons tenu bon et avons mené de front ces actions car il était important que la Miviludes ne disparaisse pas et puisse continuer ses missions.

Lors de notre rencontre avec des conseillers présidentiels, il nous a été promis de conserver la place spécifique de la Miviludes et, par décret du 15 juillet 2020 du Président de la République, celle-ci est désormais rattachée, non plus aux services du Premier Ministre, mais au Ministère de l’Intérieur, au sein du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation. La lutte contre les dérives sectaires relève des enjeux de la politique publique du Ministère de la Citoyenneté, comme l’a rappelé Mme Marlène SCHIAPPA, lors de son discours de prise de fonction de ce ministère en septembre 2020.

Désormais, notre souhait pour les semaines à venir est de pouvoir faire partie du projet de loi qui se profile au sein de ce dit Ministère, « destiné « à conforter la laïcité dans la République et à lutter contre les séparatismes », souhaitant « renforcer le contrôle à travers les cellules départementales de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire. » et pour « aller vers les publics les plus fragiles et lutter contre l’emprise des déviances sectaires », (1)

Notre association est à la disposition de tous ces politiques, que nous remercions vivement, qui se mobilisent autour de l’aide à apporter aux victimes d’emprise sectaire. Ils nous soutiennent et nous attendons beaucoup d’eux.

Dans une période où, depuis plusieurs mois, nous vivons de ralentis, de reports, d’incertitudes, mêlées de mesures sanitaires qui ne cessent d’évoluer de semaine en semaine, au gré d’un contexte pandémique dont les mouvements à caractère sectaire se gargarisent pour mieux diffuser leur prosélytisme, notre association entretient ses anticorps et fait face.

Aujourd’hui, nous demandons aux pouvoirs publics de voir que si nous tenons debout, c’est grâce aux familles qui nous motivent - notre mission première est d’être auprès d’elles pour les accompagner, les aider à sortir de ce fléau destructeur qu’est l’emprise sectaire – et qui nous disent régulièrement « Merci d’exister !».

Nous ne manquons pas de demandes :

1/ de nombreuses familles accompagnées en 2019 (en augmentation de 6% au regard de 2018)

2/ de projets :

- en 2019 refonte partielle de notre BD avec le concours du Rectorat de Lille via Mr Verhaeghe, Proviseur de vie scolaire, que nous remercions vivement,

- demande d’agrément académique au Rectorat de Lille (obtenu en mars 2020 après divers contretemps) afin de multiplier les actions de prévention en établissements scolaires,

- création d’une vidéo de prévention « Le processus de l’emprise sectaire »,

- sensibilisations auprès de divers publics et de professionnels dont des travailleurs sociaux en vue de créer un guide de prévention avec l’AFAD de Roubaix,

- montage de juin 2019 à avril 2020 d’un projet européen d’outils de prévention pour le programme ERASMUS+ déposé en avril 2020, etc….

Mais tout cela reste très fragile car nous dépendons de subventions publiques qui peinent à se maintenir car, au bout de 45 ans, les dérives sectaires ne rentrent toujours pas dans une case administrative. Pour la Présidente que je suis, cela signifie donc que les dérives sectaires ne sont pas considérées comme ayant un intérêt national. Ce qui est fort dommage.

Nous espérons donc que le projet de loi évoqué précédemment puisse donner aux dérives sectaires une place dédiée, pour ne plus être baladées de case en case, créant l’incertitude d’année en année quant au soutien pouvant nous y être apporté.

Pourtant chaque jour, nous apportons toute notre expertise, nous sensibilisons la société civile dans un fait spécifique, sauf pour les victimes qui en souffrent au quotidien.

Nous avons une pensée particulière pour cette mère et grand-mère décédée en début 2020, et à qui nous dédions ces mots. Adhérente au CAFFES depuis de nombreuses années, elle n’a cessé de sensibiliser et d’avancer, avec courage, ténacité et une incroyable énergie, qui n’auront pas été vain pour retrouver les siens.

Les bénévoles, Les salariés

Le Conseil d’Administration et sa Présidente, Charline DELPORTE.

(1)https://www.saphirnews.com/Marlene-Schiappa-dresse-les-contours-de-son-ministere-dedie-a-la-Citoyennete_a27347.html


LE CAFFES

Centre national d'Accompagnement Familial Face à l'Emprise Sectaire


aq_block_24

Article 2 - BUTS

Face à l’emprise sectaire, quelle qu’elle soit,
cette association non confessionnelle, apolitique et aphilosophique, a pour buts :

D'accompagner les personnes et/ou familles en souffrance ou en questionnement.
De sensibiliser et former les professionnels, les bénévoles et tout public à ce mécanisme particulier.


Article 5 - MOYENS D'ACTION

Basées sur trois axes
– psychologique, juridique et socio-éducatif –
les activités de l’association sont :

L’accompagnement individualisé des personnes et familles
La sensibilisation de tout public, de professionnels et de bénévoles
La constitution et la gestion, le cas échéant, de tous établissements ou services destinés à amplifier ou relayer son action

Nos moyens d'actions

Rendez-vous personnalisés
Suivi psychothérapeutique, accompagnement juridique et socio-éducatif, par des professionnels diplômés d’Etat, exerçant conformément à la réglementation applicable à leur profession.
Réunions d’échange et d’entraide
Modules et séances de sensibilisation
Conférences et forums de prévention
Sites Internet informatifs et interactifs
Ouvrages, plaquettes et livrets informatifs spécifiques
Bandes dessinées et tous autres outils de prévention

L'emprise sectaire

L’emprise sectaire est une forme très spécifique de mise en état de sujétion
dont le processus peut se décliner en plusieurs phases

Une phase de SÉDUCTION lors de laquelle le recruteur avance masqué, utilisant des façades respectables et d’apparence inoffensives afin de mettre en confiance la personne cible, c’est le piège.
Une phase d'ENDOCTRINEMENT lors de laquelle, à l’abri des regards extérieurs, la personne séduite perd son sens critique et ses repères antérieurs au profit du manipulateur.
Une phase de RUPTURE lors de laquelle le manipulateur va isoler la personne séduite de ses repères antérieurs qu’ils soient d’ordre familial, affectif, professionnel, social…

Afin de ne pas imputer à tort un changement d’attitude et de comportement qui pourrait avoir d’autres origines comme une pathologie mentale ou un trouble de la personnalité, il importe de se référer aux 10 critères de dangerosité établis par le rapport parlementaire n° 2468 de décembre 1995, combinés aux 10 critères de l’emprise mentale établis par Philippe-Jean PARQUET, professeur en psychiatrie infanto-juvénile et membre du Conseil d’orientation de la MIVILUDES. *

*Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires

LES 10 CRITÈRES DE DANGEROSITÉ

établis par le rapport parlementaire,
numéro 2468 de décembre 1995

LES 10 CRITÈRES D'EMPRISE MENTALE

établis par Philippe-Jean PARQUET
Professeur en psychiatrie infanto-juvénile
membre du conseil d'orientation de la MIVILUDES

1- La déstabilisation mentale
2- Le caractère exorbitant des exigences financières
3- La rupture induite avec l’environnement d’origine
4- Les atteintes à l’intégrité physique
5- L’embrigadement des enfants

6- Le discours plus ou moins anti social
7- Les troubles à l’ordre public
8- L’importance des démêles judiciaires
9- L’éventuel détournement des circuits économiques traditionnels
10- Les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics

Rupture imposée avec les modalités antérieures des comportements, des conduites, des jugements, des valeurs, des sociabilités individuelles, familiales et collectives

Occultation des repères antérieurs et rupture dans la cohérence avec la vie antérieure
Acceptation par une personne que sa personnalité, sa vie affective, cognitive, relationnelle, morale et sociale soient modelées par les suggestions, les injonctions, les ordres, les idées, les concepts, les valeurs, les doctrines imposés par un tiers ou une institution : ceci conduisant à une délégation générale et permanente à un modèle imposé.
Adhésion et allégeance inconditionnelle, affective, comportementale, intellectuelle, morale et sociale à une personne, à un groupe ou à une institution : ceci conduisant à une loyauté exigeante et complète, une obéissance absolue, une crainte et une acceptation des sanctions, une impossibilité de croire possible de revenir à un mode de vie antérieur ou de choisir d'autres alternatives étant donné la certitude imposée que le nouveau mode de vie est le seul légitime

Mise à disposition complète, progressive et extensive de sa vie à une personne ou à une institution

Sensibilité accrue dans le temps aux idées, aux concepts, aux prescriptions, aux injonctions et ordres à un « corpus doctrinal » avec éventuellement mise au service de ceux-ci dans une démarche prosélyte

Dépossession des compétences d’une personne avec anesthésie affective, altération du jugement, perte des repères, des valeurs et du sens critique

Altération de la liberté de choix

Imperméabilité aux avis, attitudes, valeurs de l’environnement avec impossibilité de se remettre en cause et de promouvoir un changement

Induction et réalisation d’actes gravement préjudiciables à la personne, actes qui antérieurement ne faisaient pas partie de la vie du sujet. Ces actes ne sont plus perçus comme dommageables ou contraires aux valeurs et au mode de vie habituellement admis dans notre société.

ACCOMPAGNEMENT FAMILIAL


aq_block_52

Le CAFFES a pour principal objectif la prise en charge des familles confrontées à l’emprise sectaire.
Celle-ci est assurée par une équipe pluridisciplinaire de bénévoles formés et de professionnels diplômés d’Etat.


Un Service d’Accompagnement Familial Personnalisé

Parce que la parole fait partie intégrante du processus de reconstruction, le CAFFES accueille, écoute et oriente les familles et leur entourage (familial, amical, professionnel…) confrontés à l’emprise sectaire en mettant à leur disposition plusieurs services.
Un service d’accompagnement psychologique, juridique et social afin de leur permettre d’être entendues dans leurs souffrances, leurs questionnements et d’être conseillées au plus juste par des professionnels dans leurs démarches.
Des temps d’échange réguliers au cours desquels, en toute convivialité, la possibilité leur est donnée de s’échanger des conseils sur les attitudes, les paroles et autres comportements à adopter pour tenter d’éveiller l’esprit critique du proche sous emprise sectaire.
aq_block_58

Assuré par des avocats et des psychologues diplômés d’Etat, cet accompagnement est :
GRATUIT et CONFIDENTIEL

A noter : Accompagnement familial personnalisé sur place ou à distance (plateforme d’écoute psychologique et juridique) et uniquement sur rendez-vous.


Accompagnement familial personnalisé sur place ou à distance
Plateforme d’écoute psychologique et juridique :
possibilité d’entretien confidentiel par visio-conférence
Uniquement sur rendez-vous

LE CAFFES ET LE TEMPS

Parce que la parole fait partie intégrante du processus de reconstruction
au CAFFES, tout se passe avec du temps.

aq_block_66

Sonner à la porte de notre centre d’accueil n’est pas facile, faire la demande d’un rendez-vous ne l’est pas non plus…
Avec un bénévole formé à l’écoute. C’est ici que l’association trouve toute sa place, que son caractère familial trouve tout son sens. L’écoute emprunte alors la fonction d’un sas de décompression.
Le temps du RECIT qui s’accompagne souvent de beaucoup de souffrance, de détails livrés en vrac, de questions que la personne se pose : « Comment ai-je pu faire cela ? Suis-je fou ? J’ai fait des choses contraires à la loi ! ». C’est là que la compétence des bénévoles et salariés est nécessaire car il ne s’agit plus d’écouter mais d’entendre certains détails qui finiront par revenir régulièrement.
Ce n’est pas encore le moment pour l’écoutant d’intervenir, il faut laisser à la personne le temps de parole, un temps et une parole qui lui auront été dérobés durant l’emprise subie.
Puis vient alors le temps de l’émotion, des pleurs, des cris, des questions : « que pouvez-vous faire pour moi? ». Notre réponse bien souvent est de remercier la personne de sa confiance et de lui demander ce qu’elle attend de notre centre; nous lui précisons que notre association ne fera rien à sa place mais plutôt avec elle; nous ne sommes pas dans l’assistanat mais dans l’accompagnement.
Nous évoquons alors l’ensemble des services du CAFFES dont elle peut bénéficier afin notamment de libérer sa parole.

Enfin vient le temps de comprendre, de rebondir, de bâtir de nouveaux projets. Parce qu’elle ne peut pas gommer une partie de sa vie, il lui est essentiel de prendre le recul suffisant pour faire ressortir les éléments positifs de l’expérience vécue et ainsi, elle pourra de nouveau avancer et envisager l’avenir.

LE CAFFES ET LA SENSIBILISATION

UN SERVICE DE SENSIBILISATION POUR PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS


À propos

POURQUOI DES SEANCES DE SENSIBILISATION ?


A partir de l’expérience de terrain, de la longue connaissance de l’emprise sectaire et des différents accompagnements familiaux de l’ex-ADFI Nord-Pas- De- Calais-Picardie, le CAFFES est aujourd’hui en mesure de transmettre son expérience à la fois auprès du grand public, mais aussi des professionnels, au travers de la mise en place de séances de sensibilisation générale sur le phénomène d’emprise sectaire.

A destination de : tout professionnel ayant à accueillir des familles et à les orienter vers les structures adéquates et toute personne intéressée par le processus d’emprise sectaire.

Un service de sensibilisation

LE BUT DES SEANCES DE SENSIBILISATION


Réaliser des séances de sensibilisation ouverte au public, c’est leur permettre d’avoir les clés de repérage et des pistes d’aide pour leurs proches victimes d’emprise.

Parce que former les professionnels c’est avant tout permettre aux victimes et à leur famille de recevoir un accueil et une écoute compréhensive, le CAFFES a mis en place des séances de sensibilisation à destination des professionnels des secteurs associatifs, des secteurs privés et publics intéressés par la compréhension, le repérage, l’accompagnement et la prévention des mécanismes d’emprise sectaire.


séances de sensibilisation : Emprise sectaire : Repérer ses mécanismes et orienter les personnes concernées

  • S’articulant autour de thèmes généraux tels que : la représentation de l’emprise sectaire, la présentation des acteurs publics et privés d’accompagnement des familles confrontées à l’emprise sectaire, l’accueil, l’écoute et l’accompagnement des familles, la dynamique psychologique de la victime d’emprise sectaire et le panorama de l’arsenal juridique.
  • Historique//Acteurs de terrain//évolution des représentations du phénomène sectaire//présentation du processus d’emprise sectaire et de ses conséquences dommageables//outil de repérage d’une situation d’emprise sectaire// outils d’aide aux proches//difficultés de l’accompagnement psychologique juridique et social
  • A destination de professionnels de divers secteurs (santé, social, justice, enseignement, sécurité…)
  • Ces séances sont dispensées par deux intervenants du CAFFES (salariés et/ou bénévoles), pouvant être accompagnés d’un avocat et/ou d’un psychologue selon les demandes et nécessités des professionnels.
  • Chaque séance de sensibilisation dure deux heures ou trois heures selon les demandes.
  • Participation aux frais : frais d’intervention selon le temps sollicité et frais de déplacement à 0.595 cts du kilomètre.

Le Journal du CAFFES


La voix du Nord – 06.10.2017 – Un séminaire pour aider à lutter contre la radicalisation

Jeudi 5 octobre, la préfecture du Pas-de-Calais et la sous-préfecture de Saint-Omer ont organisé en…

Continuer la lecture

objectif Gard – 18.09.2017 – Un guérisseur accusé d’attouchements

Un guérisseur gardois de 77 ans est accusé d’agression sexuelle par une de ses patientes….

Continuer la lecture

France 3 Bretagne – 19.09.2017 – Renne : le gourou Gabriel Loison en appel aux assises mardi 19 septembre

Fondateur d’une association créée en 1996 et qui comptait 200 adeptes environ, Gabriel Loison est l’ancien…

Continuer la lecture

Caducee – 20.09.2017 – dérives sectaires en santé : les dentistes sensibilisés

Depuis ces cinq dernières années, le secteur de la santé et du bien-être est devenu…

Continuer la lecture

lapresse.ca – 14.09.2017 – Témoin de Jéhovah : fini, le porte-à-porte avec maman

  (Québec) Un père de famille de la Montérégie a eu gain de cause contre…

Continuer la lecture

LyonMag – 20.09.2017- Le guérisseur, escroc compulsif, retourne en prison

Un homme âgé de 60 ans comparaissait mardi devant la justice lyonnaise. Cette même institution…

Continuer la lecture

Nord Éclair – 09.09.2017 – Lydie espère toujours le retour de sa fille partie en Syrie

Cela va faire trois ans que Lydie attend le retour de sa fille partie en…

Continuer la lecture

Documentaire Enquête de Santé sur « MÉDECINES COMPLÉMENTAIRES : QUELLE PLACE À L’HÔPITAL ? » diffusé le 20 septembre 2017 à 20h50 sur France 5

http://www.francetvpro.fr/france-5/communiques-de-presse/medecines-complementaires-quelle-place-a-lhopital-7221015 Lien vers le documentaire : https://www.france.tv/france-5/enquete-de-sante/246725-medecines-complementaires-quelle-place-a-l-hopital.html Passage du CAFFES entre 50 – 53 min

Continuer la lecture

LE CAFFES SOUHAITE ATTIRER VOTRE ATTENTION SUR LE NOUVEAU MARIAGE COLLECTIF EN CORÉE DU SUD, LA VEUVE DU FONDATEUR DU MOUVEMENT À CARACTÈRE SECTAIRE « MOON » A UNI …4000 COUPLES

Europe 1 –  07.09.2017  – « Mariage collectif en Corée du Sud : des milliers de…

Continuer la lecture

L’Obs – 30.08.2017 – Qui a tué Steve Jobs?

Commentaire L’Observateur : qui a tué Steve Jobs ? 30 août 2017  Le « génie des nouvelles…

Continuer la lecture

Le point – 31.08.2017 – Maître du yoga et roi

Le gourou Baba Ramdev a créé un empire commercial, qui va des médicaments à la…

Continuer la lecture

Le Monde – 30.06.2017 – Les sectes, ennemis publics si français

Elles firent leur apparition dans le paysage social français au milieu des années 1970 et…

Continuer la lecture

Le Figaro – 31.08.2017 – Comment l’islamisme gagne du terrain à l’école

Pour lire l’article, voici le lien : https://www.pressreader.com/france/le-figaro/20170831/281479276552679

Continuer la lecture

Le Figaro – 17.08.2017 – Cancer : le danger des médecines alternatives

septembre 15, 2017 ACTUALITES, Presse écrite, Santé

Refuser le traitement conventionnel quintuple, par exemple, le risque de mourir d’un cancer du sein….

Continuer la lecture

Au féminin – 01.08.2017 – Des enfants de mormons souffrent d’une rare pathologie due à la polygamie

Aux Etats-Unis, une communauté mormone établie de longue date dans la ville de Short Creek…

Continuer la lecture

La Gazette – 16.08.2017 – Radicalisation : comment gérer le retour des mineurs ?

Le RAN, réseau européen de sensibilisation à la radicalisation, publie 33 recommandations pour mieux encadrer…

Continuer la lecture

Le Courrier de l’ouest – 09.08.2017 – Des membres de la Scientologie prétendent aider les patients

Mercredi, sept membres de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) ont…

Continuer la lecture

Le Figaro – 31.08.2017 – Se nourrir d’air, une pratique décriée et inquiétante

Pour lire l’article, voici le lien : https://www.pressreader.com/france/le-figaro/20170831/281732679623143

Continuer la lecture

Le Figaro – 14.08.2017 – L’ex-médecin d’une secte chilienne purgera sa peine en Allemagne

L’ex-médecin de Colonia Dignidad, une secte fondée au Chili par un ancien nazi, purgera en…

Continuer la lecture

Le Figaro – 27.08.2017 – En Inde, le procès d’un gourou sème le chaos

Gourou adulé, Ram Rahim Singh a finalement été reconnu coupable de viol devant la justice…

Continuer la lecture

L’Obs – 23.08.2017 – Tom Cruise, quelqu’un de « diabolique » d’après une ancienne adepte de la Scientologie

L’actrice américaine Leah Remini, ancienne adepte de l’Eglise de Scientologie s’est livrée à une session…

Continuer la lecture

La Croix – 7.09.2017 – Que faire des enfants du djihad ?

La France est confrontée à une situation inédite avec le retour sur son sol des…

Continuer la lecture

AFP – 07.09.2017 – Lutte anti-dérives sectaires : la Cour des comptes demande une réforme, annoncée pour 2018

Lutte anti-dérives sectaires: la Cour des comptes demande une réforme, annoncée pour 2018 La Cour…

Continuer la lecture

Le Figaro – 28.08.2017 – En Inde, le procès d’un gourou sème le chaos

Gourou adulé, Ram Rahim Singh a finalement été reconnu coupable de viol devant la justice…

Continuer la lecture

La voix du nord – 18.08.2017 – La « mariée » n’avait que 14 ans, le « marié » part un an en prison

En 2016, Ammoun est tombée amoureuse de Mohamad. Elle se rêvait un avenir avec ce…

Continuer la lecture

Nous contacter

Voici nos coordonnées, nous sommes là pour répondre à toutes vos questions. Vous pouvez également remplir directement sur ce site le formulaire de contact ci-dessous. Pour confirmer son envoi, n'oubliez pas de cliquer sur "valider".

  • 7-9 rue des Jardins- 59000
  • +03.20.57.26.77 / 06 45 32 60 05
  • contact@caffes.fr

Permanence de Valenciennes : Maison des Associations de Valenciennes, 84 faubourg de Paris - 06.75.62.76.41

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message