Le Vif.be – 25/10/19 – Sectes : pourquoi en parle-t-on de moins en moins? –Commentaire CAFFES

novembre 5, 2019 ACTUALITES

Depuis quelques années, nous parlons de moins en moins des mouvements sectaires. Même si nous pourrions penser que ce phénomène régresse, il est toujours d’actualité, et internet ne contribue pas à le diminuer.

Pour rappel, une secte est un groupe d’individus qui s’est détaché de l’enseignement officiel pour créer sa propre doctrine et qui essaye de l’imposer au reste du monde. Les responsables/gourous de ces organisations étouffent souvent la liberté individuelle et manipulent mentalement les personnes adeptes du mouvement. Avec internet, les sectes recrutent plus vite, en plus grosse quantité et de manière plus discrète. Mais pourquoi n’entendons-nous plus parler de ce phénomène? Selon André Frédéric, sénateur socialiste qui a consacré sa carrière à la lutte contre les mouvements sectaires, la police n’aurait plus le temps ni les moyens de traquer les sectes. Lors de son interview pour la Libre, le sénateur affirme que la police serait débordée par la poursuite de terroristes et qu’elle laisserait donc les mouvements sectaires de côté, ce qui leur laisse le champ libre pour recruter de futurs adhérents en toute discrétion.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici : https://www.levif.be/actualite/belgique/sectes-pourquoi-en-parle-t-on-de-moins-en-moins/article-normal-1208137.html

COMMENTAIRE DU CAFFES :

Pourquoi en parle-t-on de moins en moins?

Pour 3 raisons essentielles :

1/ Parce que le phénomène de la radicalisation les a fait passer au second plan

2/ Parce qu’elles ont tiré les leçons de leurs erreurs passées, qu’elles se font moins visibles dans l’espace public

3/ Parce que, profitant de ce que la vigilance à leur égard s’amenuise, elles ont infiltré nombres de services publics et lieux de pouvoirs pour annihiler toute réponse de vigilance.