LE TEMPS-26/03/21-A QUI PROFITE LA CRISE (EXISTENTIELLE)?

Les mouvements sectaires fleurissent à la faveur de la pandémie, enracinés dans un terreau mêlant peur, isolement, délicates attentions et internet illimité. Au point d’apparaître là où on ne les attendait pas forcément.

Les réponses simples aux problèmes compliqués sont toujours séduisantes. Les associations qui ont observé attentivement, ces douze derniers mois, l’évolution des sectes sont formelles: la crise sanitaire a provoqué une augmentation des pratiques susceptibles d’engendrer des dérives sectaires.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien suivant : https://www.letemps.ch/opinions/profite-crise-existentielle