LE PARISIEN – 24.03.2018 – EXTRÉMISME ALIMENTAIRE : CES PRATIQUES QUI PRÉSENTENT UN RISQUE SECTAIRE

L’organisme gouvernemental qui surveille les dérives sectaires en France pointe du doigt les extrémismes alimentaires.

Véganisme, crudivorisme, respirianisme. Selon un rapport 2016-2017 remis à Matignon jeudi, un signalement à la Miviludes sur deux concerne « les comportements alimentaires extrêmes ». En 2016, 2 323 interrogations et signalements, dont 500 pour des « situations préoccupantes », ont été adressés à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). La tendance se confirme en 2017 puisque 2 580 saisines ont été comptabilisées. C’est donc la moitié qui concernerait des comportements alimentaires.

Pour lire la suite de cet article, voici le lien : http://www.leparisien.fr/societe/extremisme-alimentaire-ces-pratiques-qui-presentent-un-risque-sectaire-24-03-2018-7626558.php