Le Figaro – 20.10.2017 – Médecines alternatives : gare aux dérives sectaires

En santé, des gourous utilisent de nombreux subterfuges pour garder leur emprise sur certains malades.

Les chiffres pointent une réalité incontestable: les médecines alternatives sont une porte d’entrée sur les sectes. Selon la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), les dérives sectaires dans le domaine de la santé représentent près de 40 % de l’ensemble des signalements qu’elle reçoit.

Elle recense ainsi plus de 300 pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique, 1 800 structures d’enseignement ou de formation «à risques» dans le domaine de la santé, 4 000 «psychothérapeutes» autoproclamés qui n’ont suivi aucune formation et ne sont inscrits sur aucun registre. Puis il y a les «biodécodeurs», à la mode en ce moment qui seraient près de 200 et, quelques 800 kinésiologues. Mais aussi, d’après le Conseil de l’ordre, environ 3 000 médecins en lien avec la mouvance sectaire!

Pour lire la suite de cet article, voici le lien : http://sante.lefigaro.fr/article/medecines-alternatives-gare-aux-derives-sectaires/