Le Devoir-03.04.2019-« La pratique bouddhiste du Falungong survit en Chine dans le secret »

Dans la position du lotus, deux femmes bougent lentement les bras au-dessus de la tête, dans l’anonymat d’un appartement. Des gestes d’apparence anodins, mais bannis en Chine où cette gymnastique du Falungong est combattue depuis 20 ans.

Mis hors la loi en 1999, le mouvement d’inspiration bouddhiste n’est plus que l’ombre de lui-même en Chine, où il revendiquait avant son interdiction pas moins de 70 millions de membres — soit plus que le Parti communiste chinois (PCC) à l’époque.

Pour lire la suite de cet article, voici le lien:
https://www.ledevoir.com/monde/asie/552717/la-pratique-du-falungong-survit-dans-le-secret