La voix du nord – 18.08.2017 – La « mariée » n’avait que 14 ans, le « marié » part un an en prison

En 2016, Ammoun est tombée amoureuse de Mohamad. Elle se rêvait un avenir avec ce jeune homme de 21 ans, pas très grand de stature mais dont les traits fins et le regard doux peuvent suffire à une adolescente de 14 ans. Contournant les règles de son éducation stricte, elle fuguera pour le rejoindre. Les deux familles se connaissent. Elles étaient voisines dans le même village en Syrie, ont fui pareillement la guerre et continuent de se côtoyer à Roubaix où elles ont trouvé refuge. Elles s’entendront pour que les relations sexuelles entre les tourtereaux soient « réparées » par un mariage religieux célébré à Bruxelles en novembre 2016 et scellé par une dot de 8 000 euros payée au père d’Ammoun.

Mais à 14 ans, Ammoun est collégienne. Et au sein de l’établissement scolaire, l’équipe éducative s’alarme de son changement de comportement. La jeune fille sèche de plus en plus. Mohamad l’amène et la récupère en voiture, il s’est montré plusieurs fois agressif envers les surveillants. Il a aussi menacé de mort un copain de classe d’Ammoun à qui il reprochait de « parler avec sa femme  ». La machine judiciaire se met en route.

Pour lire la suite de cet article, voici le lien :  http://www.lavoixdunord.fr/205451/article/2017-08-17/lille-la-mariee-n-avait-que-14-ans-le-marie-part-un-en-prison