LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE – 07.05.2018 – DÉRIVES SECTAIRES : L’INDRE SOUS VIGILANCE PERMANENTE

Associations et services de l’État sont associés pour lutter contre un phénomène présent mais difficilement palpable.
Le dernier signalement remonte à quelques semaines à peine. Une association tenant régulièrement des permanences à Châteauroux aurait des liens avérés avec un mouvement sous surveillance, implanté dans le nord du département. Les autorités l’ont à l’œil mais, pour l’instant, impossible de poursuivre. « Les informations sur les phénomènes de dérives sectaires sont particulièrement difficiles à recueillir et à vérifier,admet Bruno Raymondeau, coordonnateur de la cellule de vigilance contre les dérives sectaires, à la préfecture de l’Indre. Le manque de témoignages est frappant. »