La Dépeche – 18 /09 /15 – Magnétisme – « Le magnétiseur interdit de pratiquer à vie »

septembre 25, 2015 JOURNAL

«J’avais promis à Laura sur son lit de mort que ce monsieur qui lui avait menti serait puni. Aujourd’hui c’est fait, j’ai tenu ma promesse, la princesse a gagné.» Hier, de retour sur Villeneuve où elle vit avec son mari Jean-Marie, Valérie Vignola était soulagée. «C’est la fin d’un combat de 6 ans, depuis la mort de ma fille et la plainte déposée.» Cette plainte, déposée par les parents de Laura Vignol, visait Michel Bousquet, magnétiseur installé à Montdoumerc, à côté de Cahors. Pendant 4 ans, la petite Laura, décédée en février 2009 à 7 ans et demi, s’est battue contre un cancer. «Les médecins nous disaient qu’elle était condamnée et M.Bousquet, lui, nous disait qu’il pouvait la guérir par imposition des mains. Par désespoir, on a voulu le croire, lui, alors que les médecins avaient raison. Il nous disait que c’étaient, eux, les médecins, qui tuaient notre fille. Il voulait qu’on arrête les traitements, qu’on refuse les opérations».
Pour lire la suite de l’article : http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/18/2179724-le-magnetiseur-interdit-de-pratiquer-a-vie.html

COMMENTAIRE DU CAFFES: 

Voilà une décision exemplaire que le CAFFES aimerait voir se multiplier.

Nous ne pouvons que témoigner de notre admiration pour ces courageux parents qui ont su braver les nombreux obstacles judiciaires pour que celui qui s’est emparée de leurs souffrances puisse répondre pénalement de ses actes.

Bien sûr nous pensons aussi à l’ensemble des familles que notre centre a eu à accompagner et qui ont eu maille à faire avec nombre de ces dits praticiens faisant ingérence dans les protocoles médicaux pour alimenter leur fonds de commerce et notamment d’un papa d’une fillette de 7 ans dont il s’est vu enlever les derniers instants par un de ces « dérapeutes » avide de gloire.