LA CROIX – 22.03.2018 – AU JAPON, LES « NOUVELLES RELIGIONS » ATTIRENT TOUJOURS DES FIDÈLES

Le Japon a commémoré le 20 mars dernier le 23anniversaire de l’attentat du métro de Tokyo, perpétré par la secte Aum Shinrikyo.

Une décennie après, le traumatisme est toujours là. Pourtant, les « nouvelles religions » continuent de recruter, au-delà même de l’archipel, comme le confirme le rapport annuel de la Miviludes publié le 22 mars.

Il est vers huit heures du matin ce 20 mars 1995 quand une attaque au gaz sarin touche le métro de Tokyo, sur cinq rames bondées. Treize personnes décèdent et un millier d’autres sont blessées. À l’origine de cet attentat, le plus grave au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : la secte japonaise Aum Shinrikyo.

Vingt-trois ans après, le chef de cette organisation – considérée comme terroriste par l’Union européenne et les États-Unis – attend dans le couloir de la mort avec douze autres membres.

Pour lire la suite de cet article, voici le lien : https://www.la-croix.com/Religion/Au-Japon-nouvelles-religions-attirent-toujours-fideles-2018-03-22-1200925573