JOURNAL DE MONTRÉAL – 15.11.17 – « LE CONSENTEMENT D’UN TÉMOIN DE JÉHOVAH DE LONGUE DATE N’EST PAS ÉCLAIRÉ » SELON UN AVOCAT

novembre 21, 2017 ACTUALITES, Presse écrite

Éloïse Dupuis, cette jeune femme qui est morte au bout de son sang après un accouchement à l’Hôtel-Dieu de Lévis en octobre 2016, avait signifié à de nombreuses reprises qu’elle ne souhaitait pas recevoir de transfusion sanguine si un problème devait survenir…

[…]

Le livre qu’il prépare, Ils ont tué Éloïse Dupuis, doit paraître en 2018.

Pour lire la suite de cet article, voici le lien : http://www.journaldemontreal.com/2017/11/15/le-consentement-dun-temoin-de-jehovah-de-longue-date-nest-pas-eclaire-selon-un-avocat-1

Commentaire du CAFFES :

N’oublions pas que la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé rappelle dans l’article L.1111-4 qu’ « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment »

Mais le consentement d’Eloïse était-il « libre et éclairé » ?