Edito d’octobre 2015–L’emprise sectaire, de quelque nature qu’elle soit.

octobre 22, 2015 JOURNAL

Si l’avant-scène du phénomène sectaire est occupée depuis plusieurs mois par la thématique terrifiante de la « radicalisation », il nous faut aussi toujours être attentif aux autres formes plus anciennes qu’il revêt et qui ne sont pas disparues pour autant.

Bien au contraire, elles continuent même d’avancer en toute quiétude, parées de masques apparemment inoffensifs, par le biais de conférences organisées autour de thèmes louables, d’articles de presse paraissant dans des revues réputées à l’exemple de celui paru dans Version Femina du 19 au 25 octobre 2015, intitulée « Amma, pourquoi elle cartonne ? ».

 Ou encore par la présence physiques aux sorties de Métro – ou autres points publics stratégiques – de stands de l’organisation des témoins de Jéhovah, ou encore de manifestations organisées par la Scientologie.

Des comportements pouvant aller jusqu’à la mort

 Mais que l’on ne s’y trompe pas, les pratiques et comportements proposés par tous ces (anciens) mouvements à caractère sectaire,  sont toujours aussi dommageables. Tant pour la personne tombant sous leur emprise que pour son entourage.

En témoignent les nombreuses familles que nous accueillons quotidiennement et qui se demandent pourquoi leurs enfants ont changé ? Pourquoi ils prennent des distances avec elles ? Pourquoi ils ont adopté de nouveaux comportements ?

Des comportements pouvant aller jusqu’à la mort de la personne qui, sous l’emprise du mouvement, ira jusqu’au bout de son engagement, de ses croyances, qu’il s’agisse d’atteinte à sa propre intégrité physique comme le refus de transfusion sanguine prôné par tel mouvement ou d’atteintes à l’intégrité physique d’autrui comme les crimes que poussent à commettre telle autre organisation. Avec pour conséquence, dans cette deuxième situation,  l’intervention de l’Etat aux fins de protéger la sécurité collective des citoyens.

Des comportements qui sont choquants pour l’opinion publique car ils dépassent l’entendement. Mais ils le sont bien plus encore pour les familles qui viennent en témoigner.

Le CAFFES avec les familles…

Ces situations, nous les connaissons depuis plusieurs années. Notre rôle consiste à accueillir et à accompagner ces familles et à poser avec elles le temps de l’écoute et de la parole libérée.

Autour du récit de la famille, notre écoute nous permet également de détecter l’emprise sectaire, en nous basant sur l’objectivité et la neutralité des critères de dangerosité détaillés au rapport parlementaire de 1995 combinés aux critères de l’emprise mentale établis par Philippe-Jean Parquet, Professeur en psychiatrie infanto-juvénile.

Une détection en nous basant sur des faits dommageables sans jamais juger les croyances quelles qu’elles soient, pour lesquelles les personnes ont été séduites de bonne foi, des croyances détournées par ces mouvements.

Une neutralité de part et d’autre de l’accompagnement familial, les écoutants au sein du CAFFES se devant d’être également aconfessionnels, apolitiques et aphilosophiques dans cet accueil.

…Et les professionnels

Notre rôle est d’amener l’ensemble des professionnels intervenants, pouvoirs publics, accompagnants associatifs, sociologues, professeurs d’université, … à comprendre, à partir de notre expérience de terrain, ce qu’est l’emprise sectaire. Afin que nous ayons sur le sujet tous le même langage pour mieux avancer.

D’où l’importance de la prévention que nous réclamons depuis plusieurs années et qui semble aujourd’hui trouver écho au travers notamment de la thématique de la « radicalisation » pour laquelle notre centre d’accueil est de plus en plus sollicité. Nous avons créé à leur intention des outils de sensibilisation leur permettant de comprendre l’emprise sectaire, de la détecter, pour qu’ils puissent ensuite appréhender le processus de la « radicalisation ».

Mais attention, il ne faut pas que l’arbre de la « radicalisation » cache la forêt des autres formes de sectarisme,  de l’emprise sectaire, de quelque nature qu’elle soit. C’est pourquoi il importe que la prise de conscience du phénomène sectaire reste et demeure globale.

Une prise de conscience globale que nous appelons de nos vœux afin de pouvoir améliorer l’accompagnement des familles touchées par ce mécanisme particulier aux conséquences si dramatiques et douloureuses pour les personnes, les familles et la société.

L’équipe du CAFFES.