Edito de septembre 2015 — L’emprise sectaire, une addiction sans produits enfin reconnue ?

septembre 26, 2015 JOURNAL, Presse Audiovisuelle

Le tribunal correctionnel de Béthune vient de condamner, ce 21 septembre 2015, pour « apologie du terrorisme », une jeune femme endoctrinée et recrutée sur Internet par des islamiques radicaux. Plus de 1 000 jours d’emprise où elle a diffusé des appels au djihad et des images des actes barbares de Daesh et de l’État islamique.

 Les juges correctionnels ont reconnu qu’elle n’avait plus tout à fait son libre arbitre. C’est pourquoi ils (ne) l’ont condamné (qu’) à un an de prison dont 8 mois avec sursis et mise à l’épreuve, avec un aménagement de la partie de prison ferme possible. Elle devra notamment, en application de l’article 123-45-3 du code pénal, se soumettre à « des mesures d’examen médical, des traitements ou de soins… ».

Il y a là, selon nous, une novation juridique et sanitaire puisque l’article pénal précité renvoie aussi à l’injonction thérapeutique des articles L3413-1 à 4 du code de la santé publique relatif à la toxicomanie et à l’alcoolisme. Serait-ce un premier pas vers la reconnaissance de l’addiction –sans produits – qu’est l’emprise sectaire?

 Gardons-nous d’extrapoler. Pour l’heure, le CAFFES apportera, conformément au jugement rendu – qui le cite nommément – et dans la mesure de ses moyens, tout le soutien possible à la jeune femme condamnée. A elle et à toutes les personnes dans le besoin d’un accompagnement familial, psychologique, juridique et social en raison de telle ou telle emprise sectaire les affectant.

(Rappel étant fait que le CAFFES n’est pas une structure de soins et qu’il ne dispense pas de traitement).

L’équipe du CAFFES.

Article de presse sur le sujet, à lire :  La Voix du Nord, le 23/09/15, « Béthune : Une jeune femme sous l’emprise de Daesh pendant 1100 jours »

http://www.lavoixdunord.fr/region/bethune-une-jeune-femme-sous-l-emprise-de-daesh-ia30b53934n3060170

Egalement un reportage au JT 19/20 sur France 3 Nord-Pas de Calais-Picardie, édition spéciale, le jeudi 24/09/15  :