Commentaire – 13/10/2016 – Focus sur les « éducations nouvelles » qui font de l’ombre à l’Education Nationale

octobre 13, 2016 EDITO, La presse en parle

Focus sur les « éducations nouvelles » qui font de l’ombre à l’Education nationale

Les réformes récentes mises en place par l’Education Nationale, telles la réforme des rythmes scolaires en 2013, n’ont pas toutes fait l’unanimité. De plus, selon le Conseil national d’évaluation du système scolaire, l’école renforcerait les inégalités entre les élèves.

Education nouvelle quèsaco ?

Dans le même temps, de nombreuses écoles privées poussent comme des champignons dans toute la France. Elles proposent une « éducation nouvelle » centrée sur l’enfant et visent en premier lieu l’épanouissement personnel de celui-ci. Il en est ainsi des écoles appliquant des pédagogies Montessori (72 écoles dans l’hexagone soit 3000 enfants), Steiner-Waldorf (3 établissements ouvert depuis 2013, 2 300 enfants), Freinet (10 établissements, 3000 enfants).

 

Il ne faut pas oublier que ces écoles ne sont pas encadrées par l’Education Nationale. Comme nous l’explique le journal Le Monde dans l’article datant du 15/09/2014  et intitulé  « Quelles pédagogies alternatives sont ensiegnées en France? »: « Les écoles privées hors contrat, ou écoles indépendantes, n’ont pas passé le contrat avec l’Etat au sens de la loi Debré de 1959, elles ne sont donc pas soumises aux horaires ni aux programmes, et encore moins aux méthodes pédagogiques de l’Education Nationale« . Ces établissements privés ne bénéficient d’aucun financement public. Elles sont d’un coût souvent très élevé, la scolarité pourrait atteindre pour certain d’entre eux, jusqu’à 5000 euros par an.

 

Faut-il s’inquiéter de cet engouement face à ses écoles « hors contrat »?

Comme pour chaque nouvelle pratique, pédagogique ou autre, qu’elles soient d’ordre religieuse, professionnelle, éducative, ou liée au bien-être, le CAFFES recommande d’être vigilant et de se renseigner avant d’inscrire ses enfants dans ce genre d’école. N’hésitez-pas à demander si les enseignants sont diplômés, l’identité du directeur et des professeurs, les qualifications requises pour encadrer un établissement, le contenu et les limites de la pédagogie… Le CAFFES reçoit régulièrement  de nombreuses familles signalant des faits dommageables liés à ces nouvelles pratiques.

 

 

En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/15/quelles-pedagogies-alternatives-sont-enseignees-en-france_4486704_3224.html#HFv4Z76FotFL6p5U.99      

http://www.paris-normandie.fr/region/des-parents-veulent-un-autre-enseignement-pour-leurs-enfants-en-dehors-de-l-education-nationale-XD7014055#.V_-VbPmLSM8