BFM-09.09.18-A Toulouse, l’installation d’une secte inquiète les associations

septembre 15, 2018 ACTUALITES, JOURNAL, Presse Audiovisuelle

Pour visualiser ce reportage, cliquez ici : https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/a-toulouse-l-installation-d-une-secte-inquiete-les-associations-1100586.html

Commentaire du Caffes : 

Quand Tabitha’s place et les 12 tribus ne font qu’un.

Je rebondis sur le reportage de BFM TV du dimanche 09/09 sur l’organisation  « Tabitha’s place » qui, depuis tant d’années est décriée pour sa dangerosité, comme l’ont rappelé le rapport annuel 2011-2012 de la MIVILUDES ou encore le rapport parlementaire de 2006 « Enfance Volée ». Je suis consternée de voir, encore aujourd’hui et  malgré les appels réguliers à la vigilance un peu partout en France, que l’on puisse laisser une place sur un marché, dans leur région, à ce genre de personne.

N’oublions pas que les organisations avancent dissimulées sous un masque honorable. Dans ce reportage, au détour d’un stand de vente de produits alimentaires locaux, l’un des exposants de ce stand indique faire partie  des « 12 tribus » (également appelée Tabitha’s place) et explique leurs manières de vivre et leurs croyances.

Notre centre d’accompagnement  ne remet nullement en cause les croyances, mais doit-on pour cela fermer les yeux sur  les comportements et pratiques de cette organisation à l’égard des parents et enfants, qui en subissent les faits dommageables.

Comme ceux vécus par cette famille s’exprimant  dans un reportage de Canal+, Jeudi investigation. Un témoignage qui en dit long sur son vécu au cœur de cette organisation et dont voici le lien: https://www.youtube.com/watch?v=ketR6aNS4Ds

Des pratiques pouvant aller jusqu’au drame ultime, comme en 1997 avec le décès par faute de soins du petit Raphaël, 19 mois. N’hésiter pas à consulter l’article ci-joint:                                                                                                                     https://www.nouvelobs.com/societe/20011025.OBS9869/secte-12-ans-pour-la-mort-d-un-enfant.html

Doit-on encore attendre le pire pour agir ?