Australie – Témoin de Jéhovah, elle refuse la transfusion sanguine et meurt avec son bébé.

avril 10, 2015 JOURNAL
La liberté de conscience doit-elle passer outre le droit à la vie?
Alors que de nombreux parents seraient prêts à donner leur vie pour sauver leur enfant, d’autres malheureusement, font le choix inverse et acceptent de porter la mort plutôt que de donner la vie et ce au nom d’une conception réductrice de la liberté de conscience qu’une organisation s’est attelée à leur imposer.
C’est malheureusement le cas de cette jeune femme qui aurait du bientôt gouter aux délices de la parentalité, mais qui au nom de ce qu’elle pensait être ses convictions, a livré sa vie et celle de son foetus en refusant une simple transfusion sanguine!
Aujourd’hui encore, alors même que la dangerosité des pratiques de cette organisation est régulièrement dénoncée, l’étendard de la liberté de conscience qu’elle avance piétine le droit le plus élémentaire de chacun d’entre nous : le droit à la vie.
Combien de vies faudra t’il encore voir ôter pour enfin comprendre qu’on ne peut pas au nom de la liberté de conscience accepter de porter atteinte au droit à la vie.