AFP – 19/09/15 – Santé – « L’aromathérapie, un marché en pleine forme en France »

septembre 25, 2015 JOURNAL, Presse écrite

« Longtemps éclipsée par la science moderne, l’aromathérapie, l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques, a de nouveau le vent en poupe, notamment en France, profitant de l’engouement pour les produits naturels bio et la défiance envers les médicaments.

Recevant dans leurs bureaux du 16e arrondissement de Paris, parfumés de leur « best-seller », un spray assainissant composé de 41 huiles essentielles, Marco et Isabelle Pacchioni, le couple à la tête de Puressentiel, leader français de l’aromathérapie, incarnent le succès fulgurant du secteur.

Créé il y a seulement dix ans, Puressentiel est aujourd’hui une société d’une centaine de salariés avec cinq filiales en Europe: en 2014 elle pesait 70 millions d’euros de chiffre d’affaires et elle vise 20% de croissance cette année.

La société familiale conçoit ses produits en laboratoire, puis s’approvisionne en matières premières dans le monde entier. Elle confie ensuite la fabrication par distillation à la vapeur d’eau à un sous-traitant français de la chimie fine, Fareva, installé dans la Drôme.

…. »

Pour lire la suite de l’article, voici le lien : https://fr.news.yahoo.com/laromath%C3%A9rapie-march%C3%A9-pleine-forme-france-100627246–finance.html

 

COMMENTAIRE DU CAFFES :

A l’heure du développement du discours du retour au naturel, le CAFFES ne peut que rejoindre l’appel à la vigilance d’Anne Landreau, chercheuse en biodiversité végétale sur la quête du miracle ainsi que sur les risques désempoisonnent inhérents à l’absorption non maîtrisée de ces substances.
Extrait :

« Bien que ces huiles n’aient pas le statut de médicament, elles n’en constituent pas moins « un mélange de composés actifs, qu’il faut prendre dans des cas précis, avec un bon conseil et en quantité adéquate », ajoute cette pharmacienne de formation, déconseillant par exemple leur usage pour les femmes enceintes et les bébés.

« On ne peut pas dire si les huiles essentielles sont dangereuses ou pas: ça dépend de leur composition, de la quantité utilisée et des réactions de chaque personne », conclut-elle, après avoir réalisé une étude sur les expositions aux huiles essentielles, notamment à partir de cas relevés au centre antipoison du CHU d’Angers. »