20 minutes – 22.03.2017 – Pourquoi le programme de lutte contre la radicalisation de Mulhouse n’a connu qu’un seul échec

Dans un rapport dévoilé fin février, deux sénatrices ont largement remis en question le concept de déradicalisation. Mais au milieu, une expérience jugée « réussie » marquait l’exception : celle de Mulhouse. Dans le Haut-Rhin, depuis le mois d’octobre 2015, un programme prend en charge des personnes soumises à des dérives radicales.

>> A lire aussi : «Panique», «précipitation»… Le rapport de deux sénatrices pointe les failles des missions de déradicalisation

Seul en France à être mis en place dans un cadre judiciaire – à travers la cour d’appel de Colmar et le tribunal de grande instance de Mulhouse -, le dispositif orienté par les différents juges intervient en amont d’une radicalisation violente. Pas auprès d’individus impliqués dans des attentats ou de retour de Syrie, donc.

Pour lire la suite de l’article, voici le lien : http://www.20minutes.fr/strasbourg/2035031-20170322-pourquoi-programme-lutte-contre-radicalisation-mulhouse-connu-seul-echec