Sciences et Avenir – 04/01/20 – Dépression, addictions… des risques à éviter

janvier 31, 2020 JOURNAL, Presse écrite

La vie en plein conscience n’est pas toujours rose. Et si la méditation apparaît de plus en plus comme une pratique aux bénéfices multiples, elle présente aussi, comme toute stratégie thérapeutique, son lot d’effets secondaires et de contre-indications. À trop chercher à réguler ses émotions, il arrive même que celles-ci… disparaissent ! « J’ai vu des cas où les méditants avaient ‘surrégulé’ leurs émotions. Ils en avaient certes très peu de négatives, mais aussi très peu de positives, jusqu’à une perte d’affection pour leurs enfants par exemple », raconte Willoughby Britton, directrice du Laboratoire de neuroscience clinique et affective (CLANlab) de l’université Brown, à Providence (États-Unis).

Commentaire du CAFFES:

Le magasine « Sciences et Avenir » de Janvier 2020 consacre un intéressant article appelant à identifier les risques inhérents aux pratiques de méditation et/ou de modification de l’état de conscience.

Notamment en matière de dépression, d’addictions. L’un de ces risques non négligeable, le dévoiement de ces pratiques aux profits des dérives sectaires comme le rappelle le focus fait avec l’interview de Charline Delporte, présidente du CAFFES.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur ce lien