Laprovence.com – 10.07.2017 – Vaucluse, une secte dans le centre de biodynamisme

Nous avons appris le renvoi mardi 11 juillet, devant le tribunal correctionnel de Valence, de Sophie Berlamont, 59 ans, prévenue d’avoir à Nyons, de 2007 à 2011, dans le cadre de l’exploitation d’un « groupement de biodynamisme de l’humain » abusé de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse de personnes majeures en état de sujétion psychologique ou physique.

L’alerte sur une dérive sectaire de ce groupement de biodynamisme – anciennement appelée kinésiologie évolutive – a été effectuée en décembre 2008 par le Président de l’association de défense des familles et des individus victimes des sectes (ADFI). Il était fait état d’asservissement mental lors de stages et de réunions organisés, quartier la Mochatte à Nyons, dans un « centre d’enseignement de biodynamisme ». Son but était officiellement de « promouvoir la santé, le bien-être » ou encore « la réussite dans la vie privée et professionnelle ».

Pour lire la suite de cet article, voici le lien : http://www.laprovence.com/article/edition-vaucluse/4532590/le-centre-de-biodynamisme-aurait-abrite-une-secte.html