La Voix du Nord – 19.06.18 – La famille Trackoen veut retrouver Marie, pour qu’elle assiste à l’enterrement de son père

C’est un drame qui en cache un autre. Vendredi, Monique Trackoen, 61 ans, a perdu brutalement son époux, Michel, d’un infarctus. Pour ses funérailles jeudi, elle aimerait avoir à ses côtés sa fille, Marie, 28 ans, sous l’emprise d’un groupe déviant de l’église adventiste du 7e jour, dont elle a perdu tout contact depuis plusieurs mois.

Pour lire la suite, cliquer ici : http://www.lavoixdunord.fr/400410/article/2018-06-19/la-famille-trackoen-veut-retrouver-marie-pour-qu-elle-assiste-l-enterrement-de

Retrouvez ci-dessous un extrait :

Charline Delporte, vous présidez le Centre national d’Accompagnement Familial Face à l’Emprise Sectaire. A quoi sert cette association?

« On est un centre national face à toute emprise sectaire, y compris la radicalisation. On est basé à Lille depuis 6 ans mais on s’occupe des problèmes sectaires depuis 40 ans. La première mission est d’accueillir les familles, de vérifier s’il y a bien un fait sectaire et après on alerte la préfecture, en faisant remonter les informations des familles. »

[…]

Est-on, dans le cas de Marie, dans une dérive sectaire?

« Oui, très clairement. On est face à un groupe qui n’a rien à voir avec l’église adventiste du 7ème jour. C’est un groupe de quelques personnes qui a su séduire Marie et qui a une emprise sectaire sur elle. Il y a tous les signes. Il l’a éloignée de ses parents qui sont devenus, du jour au lendemain, des personnes mauvaises.  »